Magazine DSI

L’agonie des forces armées belges

Dans la foulée du coup de filet antiterroriste mené le 15 janvier, le gouvernement fédéral belge a ordonné le déploiement de 300 militaires sur le territoire national pour la protection de points sensibles – une première depuis 1986 et la vague d’attentats commis par les Cellules communistes combattantes. Mais au terme de plus de vingt ans de plans de restructuration, les forces armées belges sont dans un état plus que précaire.
4 (2015)  25  24 10  Marine

Frégates et destroyers

 2  6  0  5 Corvettes/patrouilleurs lourds

0   4  9  6 Sous-marins

 0  4  5  2 Amphibies lourds

 0  2  0  0 Hélicoptères ASM

 4 à terme  8 à terme  0  5

Notes

(1) En plus de 40 bataillons de garde nationale.

(2) En plus de 2 groupes d’infanterie (Madère et Açores) et 3 brigades de réserve.

(3) Non inclus microdrones et minidrones.

(4) Relèvent de la force aérienne en Belgique. MALE : Moyenne Altitude, Longue Endurance.

Sources : IISS, Military Balance 2014 ; Données économiques et financières concernant la défense de l’OTAN (2013), 24 février 2014 ; Banque mondiale.

[/mks_accordion_item] [/mks_accordion]

Notes

(1) Notamment le mythe, encore très vivace malgré une déconstruction scientifique en règle, selon lequel les officiers francophones commandaient à des soldats néerlandophones, les envoyant au massacre sans les comprendre.

(2) Contrairement à ce qui peut être lu chez Sven Biscoop, « Belgium » in Heiko Biehl, Bastian Giegerich et Alexandra Jonas (dir.), Strategic Cultures in Europe. Security and Defence Policies Across the Continent, Springer, Londres, 2013, 405 p.

(3) DF 90 (tourelle de 90 mm) ; dotés d’un canon de 30 mm ; dotés d’une mitrailleuse téléopérée de 12,7 mm ; commandement ; soutien du génie ; dépannage ; ambulance.

(4) Afin de pallier ce déficit, un missile antichar tiré du canon de l’engin est en cours de développement. La solution laisse toutefois sceptique.

(5) NT-ISR : Non-Traditional Intelligence, Surveillance, Reconnaissance ; SCAR : Strike Coordination and Reconnaissance.

(6) Voir Joseph Henrotin, « Remplacement des F‑16 belges : les données du débat », DSI, no 101, mars 2014.

(7) Voir Antoine Clevers, « Comment l’armée a perdu un milliard en une nuit », La Libre Belgique, 11 décembre 2014.

(8) Ce qui se traduirait par un important taux de suicide, avec 14 cas en 2014.

(9) La suite du présent texte est une adaptation de l’audition de l’auteur à la Commission de la défense de la chambre des représentants belges, le 21 janvier 2015.

(10) C’est déjà le cas pour la 16e brigade, intégrée à une division en permanence sous commandement allemand.

(11) Anvers concentre quatre réacteurs nucléaires sur sept et une partie de l’industrie pétrochimique. Zeebrugge est vital pour l’approvisionnement gazier belge. Les deux villes sont également de grands ports, sachant qu’une personne sur 15 travaille en Belgique dans le commerce maritime, qui représente 10 % du PNB.

(12) Les 7 A400M belges sont à comparer aux futurs 53 allemands, 50 français, 27 espagnols et 22 britanniques.

(13) La formation de forces terrestres africaines, par exemple, nécessite une réelle expérience au combat, qu’elles ont plus souvent connu de plus près que les forces belges. Si elle peut toujours porter ses fruits au niveau individuel, du groupe, ce n’est déjà plus que rarement le cas au niveau section ou compagnie.

(14) En Belgique, le renseignement dépend de la Sûreté de l’État (civile, dépendant du ministère de la Justice), de la Police et des forces armées (SGRS), spécialisées dans le renseignement extérieur.

(15) Soit le standard européen pour les forces aériennes de taille moyenne. Le format permet de répondre aux engagements belges dans l’OTAN et de participer à la protection de l’espace aérien Benelux.

(16) En particulier les concepts chinois ou français de « réserve cyber » fondés sur le volontariat d’experts civils.

(17) Mathieu Colleyn, « Le premier ministre Charles Michel menacé de mort », La Libre Belgique, 22 décembre 2014.

Article paru dans DSI n°112, mars 2015.

À lire aussi sur ce sujet : “La Défense belge : privilégiée ou bien public superfétatoire ?”, Joseph Henrotin, paru sur le blog de DSI, le 8 décembre 2016.

Bienvenue sur Areion24.news.
Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions internationales et stratégiques (chercheurs, universitaires, etc.) et publiés dans les magazines Diplomatie, Carto, Moyen-Orient et DSI.

Dans notre boutique

Votre panier
Areion24.news

GRATUIT
VOIR