Magazine DSI

Un nouveau phénomène conceptuel made in USA : le combat multidomaine

Grandes productrices en la matière, les armées américaines nous ont de longue date habitués à développer et diffuser toutes sortes de concepts présentés comme étant une – si ce n’est la – réponse à l’évolution de l’environnement opérationnel. C’est aujourd’hui le « combat multidomaine » qui monte en puissance. (*)

(1) « Maintaining Maritime Superiority with Admiral John Richardson », Center for Strategic and International Studies, 3 octobre 2016 (https://www.csis.org/events/maintaining-maritime-superiority-admiral-john-richardson).

(2)  Department of Defense, Joint Operational Access Concept (JOAC), janvier 2012, p. 14-17. Cette synergie y est définie à plusieurs reprises comme « l’emploi complémentaire, et non simplement cumulatif, de capacités dans différents domaines de sorte que chacune renforce l’efficacité et compense les vulnérabilités des autres ». Odom et Hayes vont dans un sens comparable en précisant que « cela implique souvent l’application des capacités d’un domaine à l’autre, avec comme objectifs principaux d’améliorer les performances opérationnelles et de réduire les redondances interarmées non nécessaires » : William O. Odom, Christopher D. Hayes, « Cross-Domain Synergy: Advancing Jointness », Joint Force Quarterly, vol. 73, no 2, 2014, p. 124.

(3)  Joint Chief of Staff, National Military Strategy of the United States of America, juin 2015, p. 11.

(4)  United States Air Force, Air Force Future Operating Concept. A View of the Air Force in 2035, septembre 2015, p. 14-18.

(5)  Jeffrey M. Reilly, « Multi-domain Operations. A Subtle but Significant Transition in Military Thought », Air and Space Power Journal, vol. 30, no 1, printemps 2016, p. 61-73.

(6)  Sont entendus ainsi « les environnements physique, culturel et social » : USA, USMC, USSOCOM, Strategic Landpower: Winning the Clash of Wills, 2013.

(7)  Communiqué du Sommet de Varsovie, 9 juillet 2016, § 70. À l’inverse, on se rappellera l’article de Martin C. Libicki, « Cyberspace is not a Warfighting Domain », Journal of Law and Policy for the Information Society, vol. 8, no 2, automne 2012, p. 322-336. Notons enfin que le cyber constitue pour le DoD un « domaine global » : Department of Defense Dictionary of Military and Associated Terms, Joint Publication 1-02, version du 15 février 2016, p. 58.

(8)  Jeffrey M. Reilly, op. cit., p. 71.

(9)  D’autres ajouteront à cette liste le domaine des perceptions, la sphère médiatique, incluant les réseaux sociaux, etc.

(10)  La notion de milieu ne pouvant être appliquée au cyber dès lors qu’on entend « milieu » comme un environnement naturel circonscrit doté d’un certain nombre de caractéristiques physiques/géographiques propres.

(11)  Voir Jon Harper, « Pentagon pushing multi-domain battle concept », National Defense Magazine, 4 octobre 2016.

(12)  US Army Capabilities Integration Center, « Multi-Domain Battle. Combined Arms for the 21st Century » (http://www.arcic.army.mil/App_Documents/Multi_Domain_Battle.pdf).

(13)  Odom et Hayes, op. cit., p. 124.

(14)  JOAC, op. cit., p. 16.

(15)  Albert Palazzo, « When Joint is Not Enough, Is Multi-Domain the Answer? », Small Wars Journal, 7 octobre 2016.

(16)  Voir Jon Harper, op. cit.

(17)  USAF, Future Operating Concept, op. cit., p. 9.

(18)  « Remarks to the Air Force Association as delivered by Deputy Secretary of Defense Robert Work », Washington DC, 21 septembre 2016.

(19)  Jeffrey M. Reilly, op. cit., p. 67.

(20)  Albert Palazzo, David P. Mclain, « Multi-Domain Battle: A New Concept for Land Forces », 15 septembre 2016, www.warontherocks.com.

(21)  Albert Palazzo, « When Joint… », op. cit.

(22)  USAF, Future Operating Concept, op. cit., p. 14.

(23)  Dan Lamothe, « In the Nevada desert, the U.S. military prepares for a new kind of warfare », Washington Post, 9 août 2016.

(24)  Albert Palazzo,« When Joint…», op. cit.

Article paru dans DSI n°127, janvier-février 2017.

À propos de l'auteur

Avatar

Grégory Boutherin

Commandant (air), docteur en droit public, Grégory Boutherin est actuellement en poste au bureau «  plans  » de l’état-major de l’armée de l’Air (division «  veille et études stratégiques  »). Il a notamment codirigé les ouvrages En vol vers 2025. Réflexions prospectives sur la puissance aérospatiale (avec Camille Grand) et Les drones aériens : passé, présent et avenir. Approche globale  (et al.).

Bienvenue sur Areion24.news.
Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions internationales et stratégiques (chercheurs, universitaires, etc.) et publiés dans les magazines Diplomatie, Carto, Moyen-Orient et DSI.

Dans notre boutique

Votre panier
Areion24.news

GRATUIT
VOIR