Magazine DSI

Réserves opérationnelles : « Donnez-nous les moyens »

Entretien avec le maréchal des logis François*, réserviste opérationnel, sur l'état des lieux de la réserve opérationnelle, dans le contexte de « Sentinelle ».
Comprendre une démarche

Aborder la question des réserves, en particulier dans le cadre de l’opération « Sentinelle » n’est pas évident : le lecteur doit savoir que la rédaction n’a, cette année, pas ménagé ses efforts pour chercher à connaître le ressenti des hommes et à comprendre ce qui pouvait être amélioré – en vain. Si nous comprenons parfaitement les motivations des refus qui nous ont été signifiés, notre fonction consiste à rendre compte de ce qui ne fonctionne pas, mais aussi à interroger les pratiques. Or la question des réserves est devenue essentielle : le concept est systématiquement mis en avant dès que la menace se fait plus visible, jusqu’au point où le concept de « garde nationale » a été annoncé. Aussi, lorsque l’opportunité de nous entretenir avec le maréchal des logis-chef François (prénom d’emprunt) s’est présentée, nous avons estimé qu’il était nécessaire de lui donner la parole, non pas pour dénoncer, mais bien – dans la tradition de DSI – pour isoler les points à améliorer. François, comme nombre de réservistes, est affecté à une compagnie de réserve d’un régiment d’active. Si son regard peut sembler pessimiste, il reste motivé et pose, surtout, des questions essentielles pour la crédibilité et la pertinence du concept de réserve opérationnelle. J. H.

[/mks_accordion]

Article paru dans DSI n°127, janvier-février 2017.

Bienvenue sur Areion24.news.
Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions internationales et stratégiques (chercheurs, universitaires, etc.) et publiés dans les magazines Diplomatie, Carto, Moyen-Orient et DSI.

Les Grands Dossiers de Diplomatie n°54 - L'état des conflits dans le monde - décembre 2019-janvier 2020

Dans notre boutique

Pin It on Pinterest

Votre panier
Areion24.news

GRATUIT
VOIR