Magazine DSI

La Corée du Nord est-elle militairement crédible ?

(4) Dans ce type d’architecture, un peu de matériel de fusion est placé au cœur de la matière fissile, « dopant » l’explosion.

(5) Erreur Circulaire Probable : le rayon usuellement mesuré en mètres dans lequel la charge militaire a 50 % de probabilité de tomber.

(6) Notamment au moyen de 80 Hughes 500D obtenus frauduleusement dans les années 1980.

(7) Joseph S. Bermudez, The armed forces of North Korea, I. B. Tauris, New York, 2001 ; Joseph S. Bermudez, « The Democratic People’s Republic of Korea and Unconventional Weapons », in Peter R. Lavoy, Scott D. Sagan et James J. Wirtz (dir), Planning the Unthinkable: How New Powers Will Use Nuclear, Biological, and Chemical Weapons, Cornell University Press, Ithaca, 2000.

(8) Il est ainsi remarquable de constater que l’artillerie automotrice, sur chenilles, est plus volumineuse que l’artillerie tractée. La question de la mobilité est essentielle dès lors que moins de 800 km des routes nord-coréennes sont revêtus.

(9) On peut ajouter que la survivabilité de cette force est faible : si la Corée du Nord s’entraîne officiellement à utiliser des sections de route, leur faible nombre faciliterait le travail de contre-offensive aérienne.

(10) Voir Alexandre Sheldon-Duplaix, « Les sous-marins de poche dans le monde », Défense & Sécurité Internationale, no 110, janvier 2015.

(11) Joseph Henrotin, Techno-guérilla et guerre hybride. Le pire des deux mondes, Nuvis, Paris, 2014.

Article paru dans DSI n°123, mai-juin 2016.

Bienvenue sur Areion24.news.
Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions internationales et stratégiques (chercheurs, universitaires, etc.) et publiés dans les magazines Diplomatie, DSI (Défense et Sécurité Internationale), Carto et Moyen-Orient.

Dans notre boutique

Votre panier