Magazine DSI

Guerre hybride en mer : l’expérience de la Jeune Ecole

Dans pareil cadre, le déploiement de patrouilleurs de Type-022 pourrait prendre la forme d’un groupe d’une dizaine de bâtiments accompagnés par un LPD de Type-071 servant au soutien de la flottille, mais aussi à la projection d’hélicoptères, qu’ils servent aux missions de renseignement ou de combat. Des frégates ou des destroyers assurant la couverture antiaérienne et ASM complèteraient le tout, projetant donc un système intégralement hybride. Car là est bien le problème d’une telle projection de force : déployer les catamarans outre-mer ne forme qu’une partie de l’équation, qui ne peut se départir des fondamentaux de la stratégie navale. Même si les patrouilleurs sont difficiles à atteindre par un sous-marin, ce dernier peut s’en prendre aux moyens de soutien de la flottille ou fournir des renseignements sur les zones d’opération des patrouilleurs. Aussi, sans protection antiaérienne ou ASM, ces navires restent vulnérables, en dépit de tout ce qui peut faire leur discrétion et c’est donc un système de force qu’il faut déployer. Sauf à ce que ces catamarans soient à leur tour spécialisés avec les armements adaptés, ce type de raisonnement est tout aussi valable pour des unités relativement similaires, comme les bâtiments antinavires norvégiens de la classe Skjold ou encore les corvettes catamaran taïwanaises. Or, pour l’heure, rien ne présage d’une telle adaptation des navires à ces missions antiaériennes ou ASM – laquelle pourrait au demeurant se révéler délicate en raison même de la petite taille des navires[ix]

Article publié dans DSI hors-série n°38, octobre-novembre 2014.

Notes

[i] Rémi Monaque, « L’amiral Aube, ses idées, ses actions » in Hervé Coutau-Bégarie (Dir.), L’évolution de la pensée navale. Tome IV, Coll. « Hautes Etudes Stratégiques », Economica, Paris, 1994.

[ii] Joseph Henrotin, Julian Corbett. Renouveler la stratégie maritime, Coll. « Maîtres de la stratégie », Argos, Paris, 2013.

[iii] On notera que plusieurs auteurs se réclamant des doctrines de défense non-offensives recommandaient l’usage de sous-marins côtiers, de faible tonnage et seulement dotés de torpilles.

[iv] Les partisans d’Aube y voyaient des conceptions renvoyant à une vision républicaine, là où l’« Ecole classique » serait le reflet d’une conception d’Ancien régime.

[v] L’Allemagne reçoit, entre janvier 1958 et avril 1960, 6 destroyers américains de type Fletcher et des unités de conception et de construction allemande sont mises sur cale. C’est le cas, à partir de 1957, des six frégates de classe Köln, de 2 750 tonnes, qui entreront en service entre avril 1961 et juin 1964. Seulement dotées de canons et de mines, ces unités conçues pour la mer du Nord et la Baltique sortiront de service entre décembre 1982 et juillet 1989, étant remplacées par huit frégates de classe Bremen. Le renouvellement des destroyers s’opérera au milieu des années 1960 par la commande de trois Charles F. Adams antiaériens modifiés aux États-­Unis (1969-1970) et par la conception et la construction de quatre destroyers de classe Hamburg destinés aux opérations en Baltique

[vi] Un facteur qui explique également le rapide déclin des capacités de lutte antimines de la Navy, repositionnées, via des drones, sur des destroyers ou en tant que modules de missions sur les corvettes de combat littoral LCS.

[vii] Joseph Henrotin, Techno-guérilla et guerre hybride. Le pire des deux mondes, Nuvis, Paris, 2014.

[viii] LHD : Landing Helicopter Dock (bâtiment amphibie porte-hélicoptères) ; LPD : Landing Platform Dock (plateforme de débarquement) ; LSD : Landing Ship Dock (transport de chalands de débarquement).

[ix] L’installation de systèmes antiaériens à longue portée requiert non seulement du volume pour les missiles et les capteurs, mais aussi une capacité de production électrique qui peut être importante. La petite taille des navires est également un obstacle à l’embarquement de sonars ou encore d’un hélicoptère ASM.

Bienvenue sur Areion24.news.
Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions internationales et stratégiques (chercheurs, universitaires, etc.) et publiés dans les magazines Diplomatie, Carto, Moyen-Orient et DSI.

Dans notre boutique

elit. non nunc Donec mattis in neque. at risus Sed felis ultricies

Pin It on Pinterest

Votre panier
Areion24.news

GRATUIT
VOIR