Magazine DSI

Théorie, processus et organisation de la manœuvre des capteurs

La multiplication des capteurs ISR et de leurs capacités ne sauraient être l’unique gage d’efficacité en matière de recueil du renseignement. Sans structure C4ISR, c’est à dire un réseau reliant des outils de programmation, de conduite et de diffusion des informations fusionnés en temps réel, cette manœuvre des capteurs ne peut pas s’adapter aux rythmes et besoins des opérations modernes, notamment aériennes.

Conclusion

Cette manœuvre des capteurs est donc conduite, comme nous l’avons vu supra, au niveau interarmées/opératif lorsque les opérations sont interarmées. Le CJFACC a une part essentielle à celle-ci compte tenu des capacités des senseurs aériens qu’il met en œuvre à se projeter vite, loin et durablement. Il est néanmoins plus que souhaitable que le niveau opératif fasse le choix d’en déléguer la responsabilité à la composante JFACC. En effet, c’est généralement la composante aérienne qui dispose de l’essentiel de cette expertise, de la majorité des capteurs et du réseau C2 le plus adaptés à la mise en œuvre de cette manœuvre. Principalement aérienne, elle conduite en temps réel et s’inscrivant dans la profondeur du dispositif. Ces exemples de subsidiarité intelligente sont déjà appliqués dans le cadre de la Personnel Recovery (PR) et du TST.

Sur les théâtres actuels, le tempo des opérations a une forte tendance à s’accélérer. On se rapproche souvent du cycle Find Fix Track Target Engage Assess (F2T2EA) du TST. Toutefois, de la même manière que tous les objectifs ne peuvent être traités selon ce cycle particulier, tant pour des raisons techniques, juridiques qu’opérationnelles, le soutien SA2R qu’apportent notamment les drones MALE doit répondre à un certain niveau de coordination. Il s’agit de s’assurer, à l’instar des autres capteurs, de leur meilleure utilisation en fonction de leurs caractéristiques propres et de la réalité des besoins. Enfin, une bonne planification et une application pleine de bon sens des principes de subsidiarité et de supporting – supported & supporté-supportant, doivent être l’huile qui facilitera le fonctionnement des rouages de cette machinerie complexe que constitue la manœuvre des capteurs.

Article publié dans DSI n°87, décembre 2012.

Notes

[1] Les APEO comprennent en France les opérations militaires d’influence ou PSYOPS, la sécurité opérationnelle ou OPSEC, la communication opérationnelle, le brouillage offensif dans son aspect contre les moyens de communication de masse, les affaires civilo-militaires ou CIMIC et une partie de la cyberguerre

[2] En Anglais ISR : Intelligence, Surveillance and Reconnaissance

[3] NDLR : renvoie au STANAG, soit aux normes communes mises en place par l’OTAN.

Bienvenue sur Areion24.news.
Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions internationales et stratégiques (chercheurs, universitaires, etc.) et publiés dans les magazines Diplomatie, Carto, Moyen-Orient et DSI.

Dans notre boutique

Votre panier
Areion24.news

GRATUIT
VOIR