Magazine Diplomatie

L’administration Trump au défi des routes de la soie

Négocier avec une puissance chinoise encore partielle pour maintenir un équilibre économico-stratégique en Asie-Pacifique, voici donc une recommandation qui ne devrait pas laisser le négociateur autoproclamé Trump insensible. La visite à Pékin du locataire de la Maison-Blanche en novembre 2017, qui s’est essentiellement articulée autour de l’affirmation d’objectifs stratégiques communs, des accords commerciaux et de l’ouverture aux capitaux chinois de l’exploitation des ressources en Alaska, semble confirmer cette tendance. Problème, et non des moindres, qui nous ramène aux tentations de contrer les routes de la soie : quels sont les leviers économiques et financiers dont disposent les États-Unis face à la Chine, dont la progression semble être devenue une stratégie de montée en puissance à part entière, et non un handicap ? Ajoutons à cela que ces leviers sont de moins en moins nombreux, au fur et à mesure que Pékin avance ses pions sur tous les continents. Négocier est une vertu, mais le faire en position de force demeure un objectif vers lequel Washington éprouve de plus en plus de difficulté à tendre.

Notes

(1) Clyde Prestowitz, « The Purpose of American Power in Asia », Global Asia, vol. 2, no 2, automne 2007, p. 14.

(2) Rapport de Patrick Artus, Jacques Mistral et Valérie Plagnol, L’émergence de la Chine : impact économique et implications de politique économique, Paris, Conseil d’analyse économique, 2011, p. 5.

(3) Charles L. Glaser, « A U.S.-China Grand Bargain? The Hard Choice between Military Competition and Accommodation », International Security, vol. 39, no 4, printemps 2015, p. 49-90 (http://bit.ly/2iEXj6D).

(4) David Shambaugh, China Goes Global: The Partial Power, New York, Oxford University Press, 2013.

Article paru dans la revue Diplomatie n°90, « Les nouvelles routes de la soie : forces et faiblesses d’un projet planétaire », janvier-février 2018.

Du même auteur :

Géopolitique de la mer de Chine méridionale (dirigé avec Éric Mottet et Frédéric Lasserre), Québec, PUQ, coll. « Asies contemporaines », à paraître (février 2018).

Aux frontières de l’Occident, Paris, L’Harmattan, 2017, 382 p. (roman).

Légende de la photo : Le 19 novembre 2012, Barack Obama s’entretient avec ses homologues, futurs partenaires de l’accord de partenariat transpacifique (TPP), signé en 2015 après huit ans de négociations dans le but notamment de limiter la montée en puissance de la Chine. Le 23 janvier 2017, le nouveau président Donald Trump signait un décret pour désengager les États-Unis du TPP. (© White House/Pete Souza)

À propos de l'auteur

Barthélémy Courmont

Barthélémy Courmont

Professeur à l’université catholique de Lille et directeur de recherche à l’Institut des relations internationales et stratégiques (IRIS), où il est en charge du pôle Asie-Pacifique. Prochain ouvrage dirigé avec E. Mottet, F. Lasserre et S. Granger : Les marges et les frontières de la Chine : quels enjeux géopolitiques ?, aux Presses universitaires de Montréal.

Bienvenue sur Areion24.news.
Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions internationales et stratégiques (chercheurs, universitaires, etc.) et publiés dans les magazines Diplomatie, Carto, Moyen-Orient et DSI.

Dans notre boutique

Votre panier
Areion24.news

GRATUIT
VOIR