Magazine Diplomatie

Les filières terroristes en Belgique : du défi sécuritaire au défi structurel

Je terminerai en mettant en avant deux spécificités belges, qui compliquent sérieusement la mise en place d’une politique efficace de lutte contre le terrorisme. D’abord, la Belgique est un petit pays, ce qui implique des petits moyens. Il y a aujourd’hui plus d’individus dans les bases de données pour radicalisme que de personnes chargées de travailler sur ces dossiers dans les services de sécurité. C’est donc un véritable défi structurel, qui doit être solutionné en donnant à la fois plus de moyens aux services, mais aussi en investissant davantage dans la prévention, afin de diminuer l’ampleur du problème. Ensuite, bien que petite, la Belgique est un État fédéral complexe. Les institutions fédérales, les Régions, les Communautés, les Provinces, les arrondissements judiciaires, les zones de police et les municipalités se partagent des compétences centrales en matière de lutte contre le terrorisme. Les problèmes de coordination entre niveaux de pouvoir et de coopération entre services sont certes universels (on les retrouve également dans des pays centralisés comme la France), mais la « lasagne institutionnelle » belge ne facilite sans doute pas les choses. Bien qu’un certain nombre d’améliorations aient été enregistrées ces dernières années (comme déjà mentionné plus haut), cette coordination n’en est pas encore pour autant optimale.

Propos recueillis par Nathalie Vergeron, le 5 mai 2017

Article paru dans la revue Diplomatie n°87, « Terrorisme – Les filières djihadistes en Europe », juillet-août 2017.

Thomas Renard (dir.), Counterterrorism in Belgium: key challenges and policy options, Egmont Paper no 89, Institut Egmont, Bruxelles, octobre 2016.

http://www.egmontinstitute.be/wp-content/uploads/2016/10/Egmont-Paper-89_OFFICIAL-FINAL.pdf

Thomas Renard (dir.), Returnees: Comparing European responses, Institut Egmont, Bruxelles, à paraître (été 2017).

Légende de la photo ci-dessus :

Une semaine après les attaques du 22 mars 2016 qui ont frappé l’aéroport de Zaventem et la station de métro Maelbeek, une femme se recueille sur la place de la Bourse, à Bruxelles, en hommage aux victimes. À l’origine de ces attentats, les plus meurtriers commis jusqu’alors en Belgique (32 morts et 340 blessés), on trouve, comme pour ceux du 13 novembre à Paris, la cellule de Verviers (province de Liège), pourtant en partie démantelée en janvier 2015. (© Shutterstock/CRM)

Bienvenue sur Areion24.news.
Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions internationales et stratégiques (chercheurs, universitaires, etc.) et publiés dans les magazines Diplomatie, Carto, Moyen-Orient et DSI.

Dans notre boutique

quis mi, libero sed ante. odio neque. facilisis

Pin It on Pinterest

Votre panier
Areion24.news

GRATUIT
VOIR