Magazine Diplomatie

Le partenariat stratégique Chine-Russie : une alliance durable ?

Ce nouveau partenariat spatial sino-russe n’est pas seulement le résultat du rapprochement politique entre Moscou et Pékin, il vient aussi de la nécessité de pallier leurs retards respectifs. Moscou, qui possède une expérience importante des vols habités ainsi que des lanceurs fiables, manque cruellement de cadres ingénieurs et d’expertise en électronique. Pékin, au contraire, a les ressources industrielles et technologiques lui permettant d’entreprendre des projets très ambitieux, mais manque de compétences dans le domaine de l’habitation de l’espace et des essais techniques.

L’unité apparente de Moscou et Pékin semble désormais trancher fortement avec la désunion du G7 minée par les actions unilatérales du président américain en matière de coopération économique et diplomatique avec ses alliés occidentaux. Ce tandem sino-russe, qui semblait à ses débuts n’être qu’une stratégie temporaire, paraît désormais plus solide. Toutefois, à long terme, les perspectives de ce nouveau rapprochement Chine-Russie dépendent de la conjoncture internationale et de la capacité des deux pays à élaborer une stratégie cohérente de leur collaboration, avec des objectifs clairement définis et appliqués sur le terrain.

Notes

(1) L’expression « nouvelles routes de la soie » est utilisée principalement par les médias francophones, alors qu’en chinois, le programme s’intitule Yidai yilu [一带一路], « Une ceinture, une route ». En anglais, l’expression officiellement utilisée par Pékin est Belt and Road Initiative (BRI).

(2) V. Marinin, « Kitaïskiï rastchet : kak dorogou tcherez Rossiou v Evropou priznali oubytotchnoï » (Le calcul chinois : comment la route via la Russie en Europe a été déclarée non rentable), RBK, 20 juin 2018 (https://www.rbc.ru/business/20/06/2018/5b28c3059a794751862a94fb).

(3) Novatek est le deuxième plus gros producteur russe de gaz après Gazprom.

(4) N. Filimonova et S. Krivokhizh, « China’s Stakes in the Russian Arctic », The Diplomat, 18 janvier 2018 (https://thediplomat.com/2018/01/chinas-stakes-in-the-russian-arctic/).

(5) Y. Li, L. Kong et J. Liu, « Yamal LNG Project and Made-in-China Equipment Going Globally », China Oil & Gas, 2016, vol. 23, no 3, p. 13-17.

(6) V. Z. Chernyak et al., « Effektivnost globalnykh kosmitcheskikh proektov Rossii I Kitaya » (L’efficacité des projets spatiaux sino-russes), Vestnik ekonomitcheskoï bezopasnosti (Bulletin de la sécurité économique), 2017, vol. 4, p. 338-342.

Légende de la photo en première page: Photo de famille du XVIIIe sommet de l’Organisation de Coopération de Shanghaï, qui s’est tenu à Qingdao, dans la province chinoise de Shandong, les 9 et 10 juin 2018. Au centre, Vladimir Poutine et Xi Jinping. Reçu en visite officielle dès le 8 juin, le président russe s’est vu remettre la première Médaille de l’amitié offerte par la Chine à un ressortissant étranger, l’occasion de souligner une entente renforcée sur fond de tensions avec l’Occident. Toutefois, le rapprochement entre Pékin et Moscou est loin d’être dénué de limites et de multiples méfiances. (© kremlin.ru)

Article paru dans la revue Diplomatie n°94, « Russie : le monde selon Poutine », septembre-octobre 2018.

« Russie, une puissance incontournable ? » Les Grands Dossiers de Diplomatie, no 40, août-septembre 2017, Paris, Areion Group.

« Poutine, cap vers l’Asie », Diplomatie, no 86, mai-juin 2017, Paris, Areion Group.

Bienvenue sur Areion24.news.
Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions internationales et stratégiques (chercheurs, universitaires, etc.) et publiés dans les magazines Diplomatie, Carto, Moyen-Orient et DSI.

Dans notre boutique

Votre panier
Areion24.news

GRATUIT
VOIR