Magazine Diplomatie

Le Suriname, un État atypique d’Amérique du Sud entre Amazonie, Caraïbes… et France

Toujours dans cette optique, des accords militaires et diplomatiques ont été signés fin 2017 avec la Russie, qui n’avait pas encore d’ambassade à Paramaribo et qui a également justifié ce rapprochement par la situation du Suriname entre CARICOM et Amérique du Sud, alors qu’elle ne cache plus ses ambitions dans ces régions qui furent longtemps l’arrière-cour des États-Unis. Là encore, le Suriname, du fait de sa situation géographique, peut servir de relais pour l’influence d’États encore peu présents dans le monde latino-américain et désireux de s’en rapprocher.

Le Suriname dans son environnement régional
Le Suriname en quelques chiffres
Superficie : 163 821 km2

Population 2018 : 566 756 hab.

Composition de la population : Hindoustanis 27 %, Créoles 18 %, Bushinenge 15 %, Javanais 15 %, Métis 12,5 %, Amérindiens 3,7 %, Chinois 1,8 %.

Capitale : Paramaribo (375 000 hab. pour l’aire urbaine)

Villes principales : Lelydorp (18 223 hab.), Nieuw Nickerie (13 143 hab.)

Principales richesses : bauxite, or, pétrole, riz, palmiers à huile, bois, poissons, crevettes, tourisme

PIB 2015 : 4,88 milliards de dollars (169e rang mondial)

PIB/hab. 2015 : 8984 dollars

IDH 2015 : 0,725 (97e rang mondial)

Sources : Worldometers 2018, France-Diplomatie 2018, Worldpopulation Review 2018.

Notes

(1) Les Créoles, majoritaires, sont les descendants plus ou moins métissés des esclaves africains apportés par la traite négrière, comme dans le reste de la Caraïbe. Très implantés dans l’Est du pays et l’Ouest de la Guyane, les Noirs marrons ou Bushinenge descendent des communautés d’esclaves fugitifs ayant trouvé refuge le long du fleuve Maroni, où ils ont reconstitué des sociétés rappelant l’Afrique occidentale de leur origine.

(2) Source : France Diplomatie, septembre 2017 (https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/suriname/presentation-du-suriname/).

(3) Correspondant en tout à 1,6 milliard d’euros. Le traité d’indépendance de 1975 prévoyait même 20 %. Sources : D. van Eeuwen, La transformation de l’État en Amérique latine, légitimation et intégration, Paris, Karthala, 1994, p. 216 et chiffre cité par CEROM/AFD/IEDOM, Une meilleure connaissance mutuelle pour une coopération renforcée, décembre 2008.

(4) Indicateur utilisé par l’ONU, prenant en compte le PIB/habitant, l’espérance de vie à la naissance et le taux d’alphabétisation.

(5) Office des Statistiques du Suriname et ministère des Affaires étrangères, cité par l’antenne de Paramaribo de la chambre de commerce et d’industrie de Guyane, 2009.

(6) Afrique Caraïbes Pacifique, les États de ces trois ensembles géographiques ayant signé des accords de partenariat économique avec l’Union européenne concernant leurs exportations et le développement.

(7) Il en est néanmoins membre associé, comme la plupart des États du sous-continent.

(8) Initiative pour l’intégration régionale sud-américaine.

(9) Le Suriname par exemple n’a encore que peu de représentations diplomatiques en Amérique du Sud.

(10) Amapá, Pará et Amazonas. Le Guyana l’intégrait à son tour en 2014.

Légende photo ci-dessus : Vue sur le fleuve Maroni, qui fait office de frontière entre la France et le Suriname sur 520 km. En novembre 2017, un accord de coopération a été signé à Paris entre la France et le Suriname fixant les limites de compétences maritimes entre les deux pays dans l’estuaire du fleuve Maroni, pour lutter contre les trafics et la pêche illégale. Celle-ci est notamment le fait de bateaux venus du Suriname, mais aussi du Brésil, et entraîne la surexploitation de la ressource halieutique dans les eaux territoriales françaises. (© Shutterstock/Eric Valenne geostory)

Article paru dans la revue Diplomatie n°92, « Les marchands d’armes : Commerce, trafics, réseaux, influences », mai-juin 2018.

Gutemberg de Vilhena Silva, « Litiges transfrontaliers sur le plateau des Guyanes, enjeux géopolitiques à l’interface des mondes amazoniens et caribéens », L’Espace Politique [en ligne], 31 | 2017-1, mis en ligne le 18 avril 2017, consulté le 9 mars 2018 (http://journals.openedition.org/espacepolitique/4242).

François Taglioni et Romain Cruse, « Le Suriname : une île caribéenne comme les autres ? » in Romain Cruse et Kevon Rhiney (dir.), Caribbean Atlas (http://www.caribbean-atlas.com/fr/thematiques/qu-est-ce-que-la-caraibe/le-suriname-une-ile-caribeenne-comme-les-autres.html).

Bienvenue sur Areion24.news.
Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions internationales et stratégiques (chercheurs, universitaires, etc.) et publiés dans les magazines Diplomatie, Carto, Moyen-Orient et DSI.

Dans notre boutique

Votre panier
Areion24.news

GRATUIT
VOIR