Les multiples visages de l’AKP au pouvoir

Août 2016

Le pont Yavuz Sultan Selim, le troisième au-dessus du Bosphore, est inauguré.

Avril 2017

Le « oui » l’emporte avec 51,4 % lors du référendum constitutionnel sur le renforcement des pouvoirs du président.

[/mks_accordion_item] [/mks_accordion]

Notes

(1) Juan J. Linz, Régimes totalitaires et autoritaires, Armand Colin, 2007.

(2) C’est le cas notamment d’Osman Kavala, arrêté en novembre 2017 après avoir été désigné par Recep Tayyip Erdogan comme le « Soros turc ». Amberin Zaman, « Post-coup purge snares beloved “Soros of Turkey” », in Al-Monitor, 1er novembre 2017.

(3) Un film éponyme réalisé par Hüdaverdi Yavuz est sorti en Turquie en mars 2017. Il raconte l’enfance du leader de l’AKP et son élection à la mairie d’Istanbul (1994-1998).

(4) Si l’on ajoute à ces purges celles qui frappent les mairies kurdes depuis le coup d’État manqué de 2016, près de la moitié des municipalités turques sont désormais gérées par des responsables qui n’ont pas été élus. Sibel Hurtas, « Erdogan’s mayor purge leaves almost half of Turkey without elected officials », in Al-Monitor, 8 novembre 2017.

Légende de la photo ci-dessus : Recep Tayyip Erdogan – ici, sur une affiche de mai 2015 avec Ahmet Davutoglu – sera-t-il encore au pouvoir en 2023, rendez-vous de l’histoire auquel il veut être présent ? © Shutterstock/Thomas Koch

Article paru dans la revue Moyen-Orient n°37, « Turquie : le tournant autoritaire », janvier-mars 2018.

Bienvenue sur Areion24.news.
Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions internationales et stratégiques (chercheurs, universitaires, etc.) et publiés dans les magazines Diplomatie, Carto, Moyen-Orient et DSI.

Dans notre boutique

ipsum vulputate, tristique Praesent Lorem suscipit ut dictum eleifend fringilla
Votre panier
Areion24.news

GRATUIT
VOIR