Magazine Carto

L’Amazonie, sanctuaire écologique et manne économique

L’emploi systématique de ces produits phytosanitaires provoque une contamination des sols et des eaux et engendre d’importants problèmes sanitaires pour les populations locales et autochtones. En outre, l’arrivée du soja a justifié la construction de routes et leur goudronnage afin de transporter le produit vers les ports, ouvrant ainsi de nouveaux territoires à d’autres activités comme le commerce du bois, l’élevage de bétail ou la spéculation des terres. En 2008, 20 % des zones forestières initiales d’Amérique centrale et 38 % de l’Amazonie avaient déjà été abattues pour l’élevage des bovins (5). Cette même année, un tiers du bœuf commercialisé sur le marché international provenait du Brésil et la valeur totale du commerce de produits issus du bétail s’élevait à 6,9 milliards de dollars. Depuis 2012, le pays est le plus grand exportateur de viande bovine au monde devant les États-Unis. En 2017, l’Amazonie brésilienne est devenue l’une des principales régions d’élevage bovin sur la scène internationale, avec plus de 80 millions de têtes (sur 210 millions de bêtes dans l’ensemble du pays) (6).

Plus grande réserve de terres agricoles au monde, l’Amazonie est à la fois un grenier alimentaire à l’échelle planétaire et un sanctuaire de la biodiversité. Mais entre le développement économique et l’urgence écologique, les choix politiques dessinent parfois des orientations contre-intuitives pour le bien-être planétaire : Jair Bolsonaro a ainsi réaffirmé la mise sous tutelle de l’Environnement par le ministère de l’Agriculture.  

Cartographie de Laura Margueritte

1-Géopolitique de l’Amazonie, un territoire transfrontalier
2-Panorama de l’Amazonie en 2016
3-Exploitation des ressources en Amazonie en 2018

Notes

(1) Greenpeace, « Amazonie : un inestimable patrimoine écologique en danger », 2016.

(2) Dave McGlinchey, « New study evaluates impact of land use activity in the Amazon basin », Woods Hole Research Center, janvier 2012, à consulter sur : http://whrc.org/new-study-evaluates-impact-of-land-use-activity-in-the-amazon-basin/

(3) WWF, « Orpaillage illégal : Forêts dévastées, rivières détruites, populations menacées et contaminées, l’orpaillage illégal est le principal fléau social, sanitaire et environnemental menaçant la Guyane », 2017.

(4) « “Montagne d’or” en Guyane : “Un projet minier destructeur qui ne rapportera quasiment rien” », in Le Monde, 5 octobre 2018.

(5) Agnès Stienne, « Le coût de la viande bon marché », in Le Monde diplomatique, avril 2013.

(6) Sophie Sylvie Plassin, René Poccard-Chapuis, François Laurent, Marie-Gabrielle Piketty, Gustavo Pientel Martinez et Jean-François Tourrand, « Paysage et intensification de l’élevage en Amazonie brésilienne : De nouvelles dynamiques spatio-temporelles à l’échelle des exploitations agricoles », in Confins, no 33, 2017.

Article paru dans la revue Carto n°51, « Union européenne : du projet à la crise », novembre-décembre 2018.

À propos de l'auteur

Nashidil Rouiaï

Nashidil Rouiaï

Docteure en géographie culturelle et politique, attachée temporaire d'enseignement et de recherche en géographie.

À propos de l'auteur

Laura Margueritte

Laura Margueritte

Cartographe pour les magazines Carto et Moyen-Orient.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Bienvenue sur Areion24.news.
Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions internationales et stratégiques (chercheurs, universitaires, etc.) et publiés dans les magazines Diplomatie, Carto, Moyen-Orient et DSI.

Dans notre boutique

Votre panier
Areion24.news

GRATUIT
VOIR