L’infanterie à l’horizon 2025

Au niveau des infanteries belge et française, le Département manœuvre d’Arlon et l’École de l’infanterie de Draguignan ont ainsi concrétisé ce partenariat stratégique avec une charte de jumelage, signée le 6 juin 2019. Ce texte évoque la volonté commune d’unir leurs forces au service de leurs pays respectifs, d’intensifier leur coopération en matière de doctrine et de formation dans le cadre de la transformation SCORPION, de développer des liens de fraternité et de renforcer la cohésion et l’esprit de corps entre frères d’armes. Concrètement, l’arrivée des 30 premiers Griffon belges en 2025 aura ainsi été préparée et organisée par l’arrivée d’officiers et de sous-­officiers d’infanterie belges insérés dans les organismes français de doctrine, de développement capacitaire et de formation, afin de participer à l’élaboration de la doctrine SCORPION et de se l’approprier, mais également de se former dans les organismes de formation français. Au bilan, l’infanterie belge, dont la transformation capacitaire SCORPION commencera en 2025, sera nativement totalement interopérable avec l’infanterie française, partageant la même doctrine, la même formation et les mêmes espaces d’entraînement. 2025 constitue donc bien une année phare dans la mise en œuvre de cette coopération européenne, dont la finalité ultime est évidemment de renforcer la coopération opérationnelle sur les théâtres d’opérations extérieures. À l’avant-garde de SCORPION En conclusion, en 2025, l’infanterie française sera à mi-­parcours d’une transformation capacitaire attendue et historique, qui promet une capacité opérationnelle augmentée, caractérisée par sa masse, sa puissance, sa précision, son agilité, sa protection, son aptitude à la sidération et à la fulgurance ainsi qu’à l’action, aussi bien autonome qu’interarmes. Pourtant, l’infanterie n’aura pas changé d’un iota dans son essence, car, en « devenant toujours mieux qui elle est », il s’agira toujours pour elle d’incarner la détermination politique de la Nation, en allant au contact de l’ennemi jusque dans ses sanctuaires, en le neutralisant et en offrant au décideur politique une palette d’options, grâce à sa polyvalence, à sa réversibilité, à la durée de ses effets, quels que soient les milieux d’engagement, y compris au contact de la population. Échelon précurseur des forces terrestres dans cette transformation capacitaire SCORPION, l’infanterie confirme son rôle de fonction opérationnelle intégratrice, en générant aussi un effet d’entraînement : d’abord vis-à‑vis des autres armes, notamment avec les déploiements opérationnels d’un premier GTIA infanterie SCORPION projeté fin 2021 et d’une brigade interarmes SCORPION projetée en 2023 ; voire ensuite avec d’autres infanteries européennes, dans l’esprit du partenariat noué par l’accord franco-belge. Notes (1) En connectant les « capteurs » (ceux qui recueillent de l’information) et les « effecteurs » (ceux qui agissent sur le terrain ou sur l’ennemi) du champ de bataille grâce au système d’information SICS, l’infovalorisation permet de partager quasi instantanément les données recueillies par l’ensemble des véhicules SCORPION et de décider qui peut traiter au mieux les menaces (celui qui repère l’ennemi n’est pas obligatoirement celui qui l’engage). (2) La VCS se compose de différents capteurs pour recueillir des informations sur l’activité et/ou la présence ennemie (détecteur d’alerte laser, détecteur de départ de missile, détecteur de cible mobile, kit de vision hémisphérique proche) et proposer au chef tactique différentes options en réaction. Légende de la photo en première page : Le Griffon sera, avec le VBCI, la monture de l’infanterie. Tirant parti des retours d’expérience, le remplaçant du VAB a vu ses premiers exemplaires livrés début juillet. (© Arquus) 
Article paru dans la revue DSI hors-série n°67, « Armées françaises : Quelles forces pour demain ?  », août-septembre 2019.
 

Bienvenue sur Areion24.news.
Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions internationales et stratégiques (chercheurs, universitaires, etc.) et publiés dans les magazines Diplomatie, Carto, Moyen-Orient et DSI.

Dans notre boutique

dolor. ut efficitur. fringilla diam id
Votre panier
Areion24.news

GRATUIT
VOIR