Magazine Les Grands Dossiers de Diplomatie

L’Indo-Pacifique, une reconstruction régionale fondée sur l’affirmation du maritime dans les relations internationales et stratégiques asiatiques

Enjeux géostratégiques dans l’Indo-Pacifique

Un volet maritime opérationnel en expansion

Les coopérations maritimes engagées entre ces puissances se développent (4) dans un cadre mini-latéral, en dépit des vicissitudes entourant le dialogue de sécurité quadrilatéral ou Quad lancé en 2007 par le Japon et rassemblant les États-Unis, l’Australie, l’Inde et le Japon. Le blocage est le fait de l’Inde, qui hésite à donner trop de visibilité à une « mini-alliance » qui apparaîtrait trop ouvertement dirigée contre la Chine.

Pour autant, la marine indienne est au cœur de multiples exercices permettant de densifier des partenariats maritimes indo-pacifiques. On peut citer l’exercice « Malabar » rassemblant l’Inde, les États-Unis et le Japon sur une base annuelle. Enfin l’Inde constitue le trait d’union le plus visible de l’ouverture indo-pacifique de l’ASEAN, qu’elle encourage par le biais de sa Look East policy et de l’exercice multinational « Milan ». La mise en œuvre du concept de liberté de navigation et de survol, le respect des lois internationales — dont la Convention sur le droit de la mer — et la résolution des conflits par le dialogue figurent au cœur de la diplomatie des valeurs de l’ensemble des puissances indo-pacifiques. Les États-Unis mettent en œuvre la défense des biens communs maritimes à travers la programmation d’opérations de liberté de la navigation, ou FONOPS (Freedom of Navigation Operations) passant à proximité des zones contestées de la mer de Chine du Sud, dont l’archipel des Spratleys largement poldérisé par la Chine, suscitant des réactions de plus en plus vives de la marine de l’APL. Certains pays de l’ASEAN eux-mêmes, dont la Malaisie, s’inquiètent d’être entraînés dans un possible conflit avec la Chine.

La définition de nouveaux cadres d’action et d’outils de sécurisation maritime

La recherche du renforcement de la sécurité dans l’Indo-Pacifique tout comme l’intérêt de répondre aux aspirations des États littoraux liant sécurité, croissance économique et impératif de développement durable, a vu l’émergence de nouveaux narratifs autour du renforcement de la gouvernance maritime, de l’économie bleue et de la protection des océans.

Ceux-ci renvoient à la notion de connectivité maritime et supposent une meilleure connaissance et un plus grand contrôle des États sur leurs espaces marins et leurs ressources. Ainsi, en quelques années, le concept de connaissance du domaine maritime s’est imposé dans les cercles institutionnels et maritimes déjà mobilisés par la lutte contre la piraterie somalienne. Sous une apparente neutralité, en partie due à son contenu technique, ce concept est devenu la référence et le catalyseur de nouvelles pratiques de sécurité maritime à l’œuvre dans l’espace indo-pacifique.

La BRI chinoise a fait de la connectivité maritime et de la modernisation des infrastructures portuaires un thème important de rivalités stratégiques et économiques mais aussi de potentielles coopérations dans l’espace indo-pacifique. Le désenclavement de l’Éthiopie, les projets de développement du Couloir économique Chine/Pakistan (CECP), centré sur le port pakistanais de Gwadar, ou l’initiative Bangladesh-Inde-Chine-Myanmar (BICM) pourraient modifier le potentiel commercial et la croissance bleue d’un grand nombre de pays du littoral. Le Japon est lui-même très actif dans la promotion de projets de modernisation sous-régionaux tels le corridor de croissance Asie-Afrique (Asia-Africa Growth Corridor, AAGC). Toutefois, ces offres de développement s’adressant à des communautés maritimes disparates ont besoin de s’appuyer sur des plateformes institutionnelles susceptibles d’aider à modeler une vision commune de la sécurité maritime à l’échelle régionale. Il s’agit d’éviter que la compétition montante entre l’Inde, la Chine et les États-Unis n’aboutisse à morceler davantage une région déjà vulnérable de par sa vaste échelle et les défis de sécurité maritime qu’elle connaît. Or, l’architecture de sécurité régionale construite autour des forums de l’ASEAN, de l’Indian Ocean Rim Association (IORA) et de l’Indian Ocean Naval Symposium (IONS) manque de cohésion.

La connaissance du domaine maritime, élément clef de la souveraineté de l’État

Le concept de MDA s’est imposé en quelques années comme un thème de coopération prioritaire pour les marines, garde-côtes et agences maritimes de l’Indo-Pacifique. Il vise à augmenter la connaissance de la situation à la mer de façon à répondre à l’ensemble des scénarios de crise pouvant s’y développer. La plupart des pays riverains ont de vastes zones économiques exclusives mais des capacités de surveillance limitées pour un contrôle efficace de leur souveraineté. Une meilleure MDA permettrait une surveillance continue et aiderait à identifier toute menace, notamment celles liées à des trafics criminels prévalant dans la zone, comme la drogue et la traite d’êtres humains. La signature d’accords concernant le white shipping (le trafic marchand) a contribué à renforcer les échanges d’informations maritimes entre certains grands acteurs, comme les États-Unis, l’Inde et la France. En 2018, l’Inde a mis sur pied un Centre régional de fusion de l’information maritime avec l’objectif de renforcer le partage d’information dans l’ensemble de l’océan Indien. Elle s’est inspirée en cela du Centre de fusion de Changi, créé par la marine singapourienne. Ces centres ont vocation à interagir entre eux et le Centre régional de fusion nouvellement établi à Madagascar afin d’obtenir l’image maritime la plus large.

Les nouveaux acteurs de l’État en mer

L’importance de la MDA permet de comprendre l’accent mis sur le développement des flottes de garde-côtes régionales et leur posture de défenseurs privilégiés des souverainetés maritimes étatiques. Le rôle du Japon dans le développement des flottes de garde-côtes d’Asie du Sud-Est depuis les années 1990 est à cet égard emblématique. Tokyo s’est ainsi servi de son corps de garde-côtes comme d’un outil de soft power afin de protéger ses intérêts maritimes menacés par la piraterie dans le détroit de Malacca et de nouer des coopérations actives avec les Philippines, la Malaisie et le Vietnam aux prises avec l’intransigeance chinoise en mer de Chine du Sud. Tokyo, également confronté à de graves tensions avec la Chine qui lui dispute les îles Senkaku, en mer de l’Est, s’efforce de limiter ses opérations à l’envoi de garde-côtes pour éloigner les bateaux de pêche chinois de ses eaux territoriales. Le recours à des unités de police maritime ou « bateaux blancs » (car leur coque est blanche, par opposition aux bâtiments gris de la marine de guerre) évite de « militariser » un conflit territorial qui pourrait prendre autrement des proportions politiques trop fortes. Ce souci du profil bas a contribué à fixer un standard de comportement pour les États de la mer de Chine face à l’agressivité des revendications chinoises. L’objectif du Japon est de montrer comment une composante de garde-côtes, effectuant ses activités de police maritime sans recours excessif à la force et disposant d’armements légers, peut remplir une fonction sécuritaire précise tout en restant ouverte à toute coopération.

À propos de l'auteur

Marianne Peron-Doise

Marianne Peron-Doise

Capitaine de frégate, Marianne Peron-Doise est chercheur Asie du Nord et chargée du programme « Sécurité et stratégie maritime internationale » à l’Institut de Recherche Stratégique de l’École Militaire (IRSEM). Ses domaines d'expertises sont la zone Asie-Pacifique, l'Asie du Nord-Est, les questions maritimes liées à l'ASEAN et l'océan Indien.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Bienvenue sur Areion24.news.
Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions internationales et stratégiques (chercheurs, universitaires, etc.) et publiés dans les magazines Diplomatie, Carto, Moyen-Orient et DSI.

Les Grands Dossiers de Diplomatie n°54 - L'état des conflits dans le monde - décembre 2019-janvier 2020

Dans notre boutique

Calendar

janvier 2020
L M M J V S D
« Déc    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

RSS Meks Blog

  • Top 3 proven methods to monetize your WordPress site or blog 17 décembre 2019
    Eager to learn how to monetize your WordPress site or blog in an easy way? Read our guide and learn all about it! The post Top 3 proven methods to monetize your WordPress site or blog appeared first on Meks.
    Ivana Cirkovic
  • Top 8 WordPress audio player plugins to enhance your podcast or music 15 novembre 2019
    What are the top WordPress audio player plugins to choose from for your next music or podcast project? Take your pick from our suggestions! The post Top 8 WordPress audio player plugins to enhance your podcast or music appeared first on Meks.
    Ivana Cirkovic
  • How to add Instagram photo feed to your WordPress site (in 5 minutes!) 1 octobre 2019
    How (and why) to add Instagram to WordPress and see more benefits from that match? We give you all the details and tools to do it successfully yourself! The post How to add Instagram photo feed to your WordPress site (in 5 minutes!) appeared first on Meks.
    Ivana Cirkovic
  • 15 best headline & blog title generator tools to easily boost your SEO 12 septembre 2019
    Ready to increase traffic to your website today? Use these headline generator tools and improve your click-through-rates! The post 15 best headline & blog title generator tools to easily boost your SEO appeared first on Meks.
    Ivana Cirkovic
  • How to create a Facebook Page for your blog (plus PRO tips) 4 septembre 2019
    Wondering how to create a Facebook Page for your blog knowing that you really do need one? Follow our in depth guide and learn how to create and manage attractive and successful Facebook Page! The post How to create a Facebook Page for your blog (plus PRO tips) appeared first on Meks.
    Ivana Cirkovic
  • Beginners guide on how to redirect a page in WordPress 29 août 2019
    Whether you’re trying to redirect a page in WordPress or just want to discover and understand why it’s important, use this guide to help you get ahead of it and learn all there is to it. The post Beginners guide on how to redirect a page in WordPress appeared first on Meks.
    Ivana Cirkovic
  • The best Facebook Groups for SEO to improve your knowledge and rankings 21 août 2019
    Are you tired of searching for the best Facebook groups for SEO to improve your knowledge and learn about the tricks from the trade? The post The best Facebook Groups for SEO to improve your knowledge and rankings appeared first on Meks.
    Ivana Cirkovic
  • Useful rank tracking plugin and tools recommendation to improve your WordPress website SEO 15 août 2019
    Are you looking for a reliable rank tracking plugin to track your rankings on search engines and improve SEO strategy? Here is our top recommendation! The post Useful rank tracking plugin and tools recommendation to improve your WordPress website SEO appeared first on Meks.
    Ivana Cirkovic
  • 6 reasons why you should never use WordPress nulled themes 7 août 2019
    What are WordPress nulled themes and should you use them, are they really that bad as people say or it’s just to scare you away from using the good stuff for free? In this article, we’re explaining in details why you should never ever use these kinds of themes. The post 6 reasons why you […]
    Ivana Cirkovic
  • Top 6 WordPress Portfolio plugins (hand-picked by designers) 31 juillet 2019
    Wondering what type of WordPress Portfolio plugins to use to showcase your work? Read our recommendation and choose between these top eight I present to you today. The post Top 6 WordPress Portfolio plugins (hand-picked by designers) appeared first on Meks.
    Ivana Cirkovic

Text

Distinctively utilize long-term high-impact total linkage whereas high-payoff experiences. Appropriately communicate 24/365.

Pin It on Pinterest

Votre panier
Areion24.news

GRATUIT
VOIR