Magazine Les Grands Dossiers de Diplomatie

La violence politique au Sahel : une hydre de l’insécurité en construction

Aller au-delà des conflits inter-ethniques

« Les Peuls se sont radicalisés et ont rejoint les groupes djihadistes depuis 2015 au centre du Mali ». En substance, ce propos est l’un des récits les plus problématiques qui circule notamment dans les médias, par l’entremise de quelques « experts » et de certains belligérants dans la région des trois frontières depuis 2015. Cette labellisation d’une ethnie entière dans une catégorie singulière en l’associant aux groupes djihadistes ne peut que renforcer les tensions identitaires, marginaliser une communauté et amener certains de ses membres à se radicaliser par l’absence de moyens d’expression. De pareils propos étaient aussi tenus à l’encontre des Touaregs au début du conflit malien, en 2012, où certains commentateurs les assimilaient à des « narcodjihadistes » par exemple. Il est capital de comprendre les politiques locales et internes aux communautés et les rapports diversifiés, complexes et fluides entre elles dans les sous-localités pour analyser la violence politique et éviter de pareils essentialismes.

Prenons le cas des communautés peules. Certaines d’entres elles sont fortement taxées par leurs élites traditionnelles, à l’instar des jowro’en. Ainsi, certains jeunes Peuls éleveurs ou des Rimaibe, communautés peules traditionnellement « serviles » et dominées sur le plan statutaire, vont être séduits par la possibilité de se faire justice contre les oppressions passées ou encore par la compensation financière offerte par les groupes djihadistes, nettement au-dessus des revenus moyens d’un éleveur dans la sous-région (16). Les Rimaibe du Nord du Burkina Faso, dans la province de Soum, ont par ailleurs été particulièrement sensibles aux prêches contre les élites traditionnelles faites par Malam Ibrahim Dicko, le fondateur d’Ansarul Islam (17). Ce groupe djihadiste actif depuis 2016 est affaibli depuis la mort supposée de Dicko. Il demeure néanmoins une des principales menaces dans la région du Sahel du Burkina Faso et continue à commettre des attentats.

Par ailleurs, en rejoignant ces groupes, il y a la possibilité pour ces franges peules de se protéger contre les extorsions des agents de l’État ou des forces de sécurité. Le terme « d’hommes de brousse » (yimbe ladde) est d’ailleurs employé localement pour parler, notamment, des « djihadistes », indiquant une perception nettement différente de ces individus et des groupes armés qui peuvent être vus comme des alliés pour des franges peules marginalisées au centre du Mali, au Niger dans les régions de Tahoua et Tillabéry et au Nord du Burkina Faso, dans la province de Soum. Certains jeunes Peuls admirent leur tenue, leurs armes et le confort financier qu’ils y associent. Ainsi, de jeunes désœuvrés de ces communautés peuvent considérer que rejoindre ces groupes armés apporte un prestige symbolique. Les raisons ne relèvent donc pas de l’idéologie et le terme de « radicalisation » ne permet guère d’expliquer la situation sur le terrain (18). De plus, les forces de sécurité au Mali et au Burkina vont trop souvent associer l’ensemble des communautés peules aux groupes djihadistes et commettre de nombreuses exactions contre elles. Les milices dozos (principalement composées de Dogons) au centre du Mali et les milices communautaires mossi koglweogo au Burkina, soutenues plus ou moins secrètement par les décideurs dans les deux pays, ont réalisé de nombreuses attaques contre des villages peuls pour se venger de crimes perpétrés par les milices armées peules et les groupes djihadistes. Des exactions qui ne feront que renforcer la conviction pour certains jeunes Peuls que leurs seuls alliés sont les milices armées peules et certains groupes djihadistes, à l’instar d’Ansarul Islam au Burkina Faso ou de l’EIGS dans la région des trois frontières. Ces derniers commettront aussi des crimes contre les autres communautés, entraînant un cycle de violence intercommunautaire devenant de plus en plus « ethnique », car, et surtout, les divers groupes armés réduisent l’autre à son identité « ethnique ». Enfin, soulignons aussi que des dynamiques intra-communautaires peuvent aussi être conflictuelles. Des fractions peules peuvent s’affronter entre elles pour la répartition et la distribution des richesses. Ainsi, certains rejoindront les groupes djihadistes pour essayer de devenir des acteurs dominants au sein de leurs communautés.

Les logiques présentées ici hâtivement autour des communautés peules peuvent bien sûr s’appliquer aux autres communautés sahéliennes. Dès lors, il convient d’éviter les raccourcis résumant la situation à des « conflits inter-ethniques » ou à une « radicalisation » de certaines communautés. Il est à notre avis préférable d’étudier les narrations des acteurs et de les faire dialoguer avec la contextualisation la plus précise des réalités locales, tout en restant humble dans nos analyses. Il apparaît plus prudent de mobiliser le mode de l’hypothétique lorsque l’on n’est pas certain des faits (19). Les chercheurs et analystes sont souvent exposés aux rumeurs circulant au Sahel, qui sont non vérifiées ou non vérifiables, du fait d’une accessibilité aux terrains devenue difficile compte tenu des risques sécuritaires pour l’enquêteur (20).

Les acteurs étrangers, un coupable idéal ?

Enfin, la présence de forces de sécurité étrangères, plus spécifiquement françaises, entraîne les groupes djihadistes à mobiliser de manière opportuniste des discours anti-impérialistes. Ces récits résonnent avec les imaginaires locaux et peuvent parvenir à convaincre des jeunes Sahéliens de rejoindre le « djihad ». Alors, que l’EIGS cherchait à séduire la jeunesse peule entre 2017 et 2018, profitant de certaines tensions avec les communautés dawssahak dans la région de Ménaka, le discours du groupe semble justement évoluer pour recruter dans l’ensemble des communautés sahéliennes et désigner comme ennemis la France et les États alliés de la région (21). La faute est aussi souvent rejetée sur les acteurs étrangers par les communautés locales marginalisées en zone rurale. Un récit qui est plausiblement partiellement vrai. L’augmentation des violences s’inscrit en partie en réaction au déploiement de forces étrangères (22). Néanmoins, celles-ci ont été déployées notamment à cause des insuffisances des élites politiques sahéliennes à penser des projets de développement sur la longue durée et de manière stratégique pour leur pays respectif. Si le fait de rejeter la faute sur les acteurs extérieurs s’inscrit dans une recherche d’explication de la violence et de survivance identitaire pour des populations fragilisées en zone rurale, ce même discours tenu par les élites politiques des États de la région est très inquiétant. Ce déni de réalité et d’absence de réflexivité dans le discours des élites politiques quant aux actes et pratiques du politique au Sahel sont de loin l’un des défis les plus critiques à traiter. Aucune solution tangible n’émergera dans la région sans cette prise de conscience des élites et un rétablissement de la confiance entre celles-ci et les populations des pays respectifs (23).

À propos de l'auteur

Adib Bencherif

Adib Bencherif

Chercheur au Sahel Research Group de l’Université de Floride. Auteur de nombreux articles scientifiques sur la violence politique dans l’espace sahélo-saharien, avec une focale sur les communautés touarègues, notamment dans les Cahiers d’études africaines, Politique africaine et la Revue canadienne des études africaines.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Bienvenue sur Areion24.news.
Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions internationales et stratégiques (chercheurs, universitaires, etc.) et publiés dans les magazines Diplomatie, Carto, Moyen-Orient et DSI.

Les Grands Dossiers de Diplomatie n°54 - L'état des conflits dans le monde - décembre 2019-janvier 2020

Dans notre boutique

Calendar

janvier 2020
L M M J V S D
« Déc    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

RSS Meks Blog

  • Top 3 proven methods to monetize your WordPress site or blog 17 décembre 2019
    Eager to learn how to monetize your WordPress site or blog in an easy way? Read our guide and learn all about it! The post Top 3 proven methods to monetize your WordPress site or blog appeared first on Meks.
    Ivana Cirkovic
  • Top 8 WordPress audio player plugins to enhance your podcast or music 15 novembre 2019
    What are the top WordPress audio player plugins to choose from for your next music or podcast project? Take your pick from our suggestions! The post Top 8 WordPress audio player plugins to enhance your podcast or music appeared first on Meks.
    Ivana Cirkovic
  • How to add Instagram photo feed to your WordPress site (in 5 minutes!) 1 octobre 2019
    How (and why) to add Instagram to WordPress and see more benefits from that match? We give you all the details and tools to do it successfully yourself! The post How to add Instagram photo feed to your WordPress site (in 5 minutes!) appeared first on Meks.
    Ivana Cirkovic
  • 15 best headline & blog title generator tools to easily boost your SEO 12 septembre 2019
    Ready to increase traffic to your website today? Use these headline generator tools and improve your click-through-rates! The post 15 best headline & blog title generator tools to easily boost your SEO appeared first on Meks.
    Ivana Cirkovic
  • How to create a Facebook Page for your blog (plus PRO tips) 4 septembre 2019
    Wondering how to create a Facebook Page for your blog knowing that you really do need one? Follow our in depth guide and learn how to create and manage attractive and successful Facebook Page! The post How to create a Facebook Page for your blog (plus PRO tips) appeared first on Meks.
    Ivana Cirkovic
  • Beginners guide on how to redirect a page in WordPress 29 août 2019
    Whether you’re trying to redirect a page in WordPress or just want to discover and understand why it’s important, use this guide to help you get ahead of it and learn all there is to it. The post Beginners guide on how to redirect a page in WordPress appeared first on Meks.
    Ivana Cirkovic
  • The best Facebook Groups for SEO to improve your knowledge and rankings 21 août 2019
    Are you tired of searching for the best Facebook groups for SEO to improve your knowledge and learn about the tricks from the trade? The post The best Facebook Groups for SEO to improve your knowledge and rankings appeared first on Meks.
    Ivana Cirkovic
  • Useful rank tracking plugin and tools recommendation to improve your WordPress website SEO 15 août 2019
    Are you looking for a reliable rank tracking plugin to track your rankings on search engines and improve SEO strategy? Here is our top recommendation! The post Useful rank tracking plugin and tools recommendation to improve your WordPress website SEO appeared first on Meks.
    Ivana Cirkovic
  • 6 reasons why you should never use WordPress nulled themes 7 août 2019
    What are WordPress nulled themes and should you use them, are they really that bad as people say or it’s just to scare you away from using the good stuff for free? In this article, we’re explaining in details why you should never ever use these kinds of themes. The post 6 reasons why you […]
    Ivana Cirkovic
  • Top 6 WordPress Portfolio plugins (hand-picked by designers) 31 juillet 2019
    Wondering what type of WordPress Portfolio plugins to use to showcase your work? Read our recommendation and choose between these top eight I present to you today. The post Top 6 WordPress Portfolio plugins (hand-picked by designers) appeared first on Meks.
    Ivana Cirkovic

Text

Distinctively utilize long-term high-impact total linkage whereas high-payoff experiences. Appropriately communicate 24/365.

Pin It on Pinterest

Votre panier
Areion24.news

GRATUIT
VOIR