Magazine DSI HS

Transport aérien stratégique : quel héritage pour la Russie ?

Notes

(1) Par la modification du système électrique, des systèmes de communication et de navigation.

(2) Sur les VDV, se référer au dossier que DSI leur consacrait dans son numéro 43.

(3) Voir l’article consacré au marché des ravitailleurs dans ce même hors-série.

(4) Son principal équipement est le radar Shmel en bande S, installé dans un rotodôme, et qui peut assurer simultanément la poursuite de 50 à 60 cibles de la taille d’un chasseur à une distance de 230 km. Il bénéficie également d’une suite complète de communication et de guerre électronique. Il peut patrouiller quatre heures à 1 000 km de sa base ou une heure et quinze minutes à 2 000 km de sa base (il peut en outre être ravitaillé en vol).

(5) En Inde (trois exemplaires, dotés du radar israélien Phalcon), en Irak (Adnan), en Chine (quatre KJ‑2000 dotés d’un radar de conception nationale).

(6) Dotés du même dôme que l’Il‑82, les Il‑80 servent de poste de commandement volant aux forces de missiles stratégiques et sont directement subordonnés à l’état-major russe.

Légende de la photo en première page : un An-124, « agenouillé » pour embarquer du matériel. La force aérienne russe entendait en faire livrer une vingtaine d’exemplaires issus d’une relance de la production avant que la crise ukrainienne ne coupe Antonov de Moscou. (© DoD)

Article paru dans la revue DSI hors-série n°51, « Le transport aérien militaire, vecteur de puissance », décembre 2016-janvier 2017.

Bienvenue sur Areion24.news.
Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions internationales et stratégiques (chercheurs, universitaires, etc.) et publiés dans les magazines Diplomatie, Carto, Moyen-Orient et DSI.

Dans notre boutique

justo ut elit. felis id Curabitur libero libero. commodo

Pin It on Pinterest

Votre panier
Areion24.news

GRATUIT
VOIR