Le Caucase du Sud poursuit sa militarisation sur fond de conflits territoriaux non résolus

(8) SIPRI, op. cit., p. 20.

(9) Les statistiques relatives à la taille des forces armées sont tirées du site « Perspective monde », de l’Université de Sherbrooke (https://​bit​.ly/​2​W​2​9​wFz).

(10) « Government Announces New Peace Initiative for Abkhazia, S.Ossetia Residents », Civil.Georgia, 4 avril 2018 (https://​old​.civil​.ge/​e​n​g​/​a​r​t​i​c​l​e​.​p​h​p​?​i​d​=​3​1​002).

(11) En plus d’accords d’amitié, de coopération et d’aide mutuelle avec l’Abkhazie et l’Ossétie du Sud, signés dès 2008 et qui assurent un soutien militaire de la Russie aux deux régions séparatistes géorgiennes, la Russie a conclu un traité d’alliance et de partenariat stratégique le 24 novembre 2014. « Moscou signe des accords d’amitié avec l’Abkhazie et l’Ossétie », France24, 17 septembre 2008 (https://​bit​.ly/​2​P​4​V​hyl) ; « La Russie et l’Abkhazie signent un accord d’alliance », La Presse, 24 novembre 2014 (https://​bit​.ly/​3​1​x​s​01T).

(12) « L’Arménie soumise, c’est fini », Armenews, 13 avril 2019 (https://​bit​.ly/​2​J​a​R​8ow).

(13) Créé par la Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe (CSCE, devenue depuis OSCE), ce groupe de pays co-présidé par les États-Unis, la France et la Russie est chargé d’encourager la recherche d’une résolution pacifique et négociée entre les opposants du conflit sur le Haut-Karabagh.

(14) Les textes de ces résolutions sont disponibles sur le site du SIPRI (https://​bit​.ly/​2​B​y​7​CTF et https://​bit​.ly/​3​5​Y​E​2ob).

(15) « OTSC : Erevan critique des commentaires du dirigeant biélorusse », Armenews, 14 novembre 2018 (https://​bit​.ly/​3​2​C​H​we8).

Légende de la photo en première page : Le 7 avril 2016, un soldat arménien revient du front après la guerre de quatre jours qui a opposé le Haut-Karabagh à l’Azerbaïdjan. Malgré la signature en 1994 d’un cessez-le-feu pour mettre fin au conflit qui oppose l’Arménie à l’Azerbaïdjan à propos de ce territoire, aucun traité de paix n’a été signé et les escarmouches sont encore nombreuses. Aujourd’hui, cette enclave, qui représente environ 20 % du territoire dépendant officiellement de Bakou, est sous contrôle arménien. (© Shutterstock/Suren Sarumyan)

Article paru dans la revue Diplomatie n°101, « La Chine au XXIe siècle : Quelles ambitions ? Quelle puissance ? », novembre-décembre 2019.

Bienvenue sur Areion24.news.
Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions internationales et stratégiques (chercheurs, universitaires, etc.) et publiés dans les magazines Diplomatie, Carto, Moyen-Orient et DSI.

Dans notre boutique

ante. Praesent sit Aenean Donec Praesent
Votre panier
Areion24.news

GRATUIT
VOIR