Géopolitique de l’art contemporain : un monde d’influence

Propos recueillis par Nathalie Vergeron, le 19 novembre 2019.

Répartition du marché mondial de l’art en 2018

Source : Art Economics (2019) ; Artory. *L’artiste le plus vendu aux enchères en valeur en 2018 a totalisé 310 millions de dollars. Son triptyque Juin-Octobre 1985 s’est vendu pour 65,2 millions de dollars à Sotheby’s Hong Kong, un record pour un peintre asiatique et pour une œuvre vendue à Hong Kong.

Notes

(1) Dr. Clare McAndrew, The Art Market 2019, Bâle, Art Basel/UBS, mars 2019. Total du commerce mondial de l’art hors antiquités.

(2) Lire par exemple, Frances Stonor Saunders, « Modern art was CIA ‘weapon’ », The Independent, 22 octobre 1995. [NdlR].

Légende de la photo en première page : La sculpture gonflable géante de l’artiste new-yorkais Kaws, Holiday Companion, est exposée dans le port Victoria à Hong Kong, le 23 mars 2019. Si cet artiste a réalisé peu après dans cette même ville un record de vente aux enchères pour The Kaws Album, montrant l’attraction qu’exercent les artistes américains y compris en Asie, une autre de ses toiles, caricaturant Mao, a suscité la polémique en Chine continentale, poussant l’antenne hongkongaise de Sotheby’s à le retirer de la vente du 7 octobre 2019. (© PaulWong/Shutterstock)

Article paru dans la revue Diplomatie n°102, « L’Arctique : une région sous tension », janvier-février 2020.

Nathalie Obadia, Géopolitique de l’art contemporain, Paris, Le Cavalier bleu, mars 2019, 196 p.

Dans notre boutique

pulvinar suscipit efficitur. ut sem, dapibus ut nunc commodo libero
Votre panier