Du professionnalisme officier en société libérale

Et cela par connaissance de la différence entre guerre et maintien de l’ordre, du point de vue de l’esprit de la situation comme de celui des compétences, matériels et attitudes requis, par conscience des effets potentiellement contre-productifs d’un usage disproportionné de la violence et du symbole d’une armée américaine largement déployée sur le territoire national, par souci de l’unité et de la neutralité de l’armée, où servent de nombreux Noirs américains, par volonté de préserver à l’armée une légitimité sociale et politique la plus grande possible auprès de la population américaine – unité et légitimité fondamentales dès lors qu’il s’agit d’affronter un péril extérieur commun, tâche première de l’institution militaire – et, au bout du compte, par fidélité à l’esprit des institutions libérales – références à la Constitution – plutôt qu’à la lettre de l’ordre envisagé par un pouvoir civil qui semblait s’en éloigner. Tout cela est plutôt rassurant et tend à confirmer l’intuition de Huntington, malgré son expression à l’époque trop abrupte et caricaturale.

Notes

(1) Maxime Bourdeau, « Trump menace d’envoyer l’armée face aux émeutes », www​.huffingtonpost​.fr, 2 juin 2020.

(2) Cité dans Adrien Jaulmes, « L’armée américaine en désaccord avec Trump sur son rôle face aux manifestants », www​.lefigaro​.fr, 4 juin 2020.

(3Ibidem.

(4) Mike Mullen, « I Cannot Remain Silent », www​.theatlantic​.com, 2 juin 2020.

(5) La notion d’ethos professionnel se distingue de l’éthique professionnelle en ce qu’elle va bien au-delà d’un ensemble cohérent de principes explicites structurant l’activité professionnelle dans l’idéal. Elle désigne un ensemble d’idées, d’attitudes, de pratiques propres à un corps professionnel.

(6) Samuel Huntington, The Soldier and the State : The Theory and Politics of Civil-Military Relations, Harvard University Press, Cambridge, 1957.

(7) Morris Janowitz , The Professional Soldier : A Social and Political Portrait, Free Press, Glencoe, 1960.

(8) Bernard Boëne, « The Soldier and the State : The Theory and Politics of Civil-Military Relations », Res Militaris, vol. 2, no 3, été 2012, p. 5 (http://​resmilitaris​.net/​i​n​d​e​x​.​p​h​p​?​I​D​=​1​0​1​5​991).

Légende de la photo en première page : Face-à-face entre un membre de la police et un manifestant, à Washington, le 30 mai 2020. (© Liu Jie/Xinhua)

Article paru dans la revue DSI n°149, « Contre-terrorisme : Les armées du G5 Sahel », septembre-octobre 2020.

Dans notre boutique

nunc amet, et, Donec tristique pulvinar commodo
Votre panier