La stratégie indo-pacifique du Japon

(4) Jean-René Vanney, « Ces îles qui disparaissent. Le cas particulier d’Okinotorijima », Les Cahiers d’Outre-Mer, no 244, 2008, p. 489-506.

(5) FAO, « State of World Fisheries and Aquaculture 2018 ».

(6) EIA, East China Sea, 2014.

(7) Philippe Pelletier, « Le Japon et la mer, grandeurs et limites », Hérodote, no 163, 2016, p. 131-148.

(8) Éric Mottet, Frédéric Lasserre et Barthélémy Courmont, Géopolitique de la mer de Chine méridionale. Eaux troubles en Asie du Sud-Est, Québec, PUQ, 2017.

(9) Le consensus de Pékin renvoie au modèle de développement proposé par la République populaire de Chine (RPC) auprès des pays en voie de développement.

Légende de la photo en première page : Le 27 juin 2019, le Premier ministre japonais participe à un rendez-vous trilatéral avec son homologue indien, Narendra Modi, et le président américain, Donald Trump. Si l’alliance stratégique entre Tokyo et Washington est essentielle, le partenariat indo-japonais constitue également l’un des piliers du programme de l’Indo-Pacifique libre et ouvert, notamment dans le cadre du projet Asia-Africa Growth Corridor (AACG) proposé pour la première fois par Shinzo Abe et Narendra Modi lors du sommet Inde-Japon de Tokyo en 2016. (© White House/Shealah Craighead)

Article paru dans la revue Les Grands Dossiers de Diplomatie n°56, « Géopolitique du Japon », Mai-Juin 2020.

Les Grands Dossiers de Diplomatie no 53, « Indo-Pacifique : géopolitique d’un nouveau théâtre d’influence », octobre 2019.

Dans notre boutique

amet, ipsum vel, tristique Praesent Donec in facilisis justo venenatis,
Votre panier