Cycles de Kondratieff et cycles opérationnels

Il ressort de ce panorama que les contextes politico-­économiques internationaux changent assez fortement selon des cycles de vingt à trente ans. Chacun de ces cycles correspond à une mission prioritaire donnée aux forces armées, accompagnée souvent d’une ou de deux missions secondaires. Il existe donc deux problèmes. Le premier est celui de la conjonction de plusieurs emplois simultanés différents et souvent concurrents. On a pu concevoir un modèle de forces spécialisées, armée coloniale ou gendarmerie mobile par exemple, mais c’était une solution riche, une solution de phase A. Dans les phases B, on a souvent préféré un modèle polyvalent capable de passer rapidement d’une mission à l’autre, mais au risque, deuxième problème, d’avoir à gérer des crises d’adaptation. Quand on a par exemple des systèmes d’armes qui durent soixante ans de la conception au retrait, il faut s’attendre à ce qu’ils traversent plusieurs cycles stratégiques.

Les années 2020 semblent à cet égard particulièrement délicates. Au tournant d’un cycle haut, il faudra vraisemblablement faire face à de fortes tensions entre grands États avant de parvenir dans les années 2030 à de nouvelles formes de coopération dans une situation économique et écologique difficile. Cette situation sera probablement porteuse de nouvelles crises périphériques dans lesquelles il faudra intervenir. Ce sont des défis difficiles à relever, avec des budgets qui ne peuvent manquer de stagner. Il faudra donc plus que jamais faire preuve d’intelligence.

Notes

(1) Le système-monde décrit le groupe de puissances, parfois sous l’hégémonie de l’une d’entre elles, qui domine et structure le reste du monde, baptisé semi-périphérie ou périphérie. Immanuel Wallerstein, Comprendre le monde. Introduction à l’analyse des systèmes-monde, La Découverte, Paris, 2006.

(2) Mis en évidence dès 1926 par l’économiste Nikolai Kondratieff dans son ouvrage Les vagues longues de la conjoncture, un cycle de Kondratieff est un cycle économique de l’ordre de 40 à 50 ans. Il présente une phase ascendante de croissance (phase A) suivie d’une phase descendante de dépression (phase B).

(3) Luigi Scandella, Le Kondratieff : Essai de théorie des cycles longs économiques et politiques, Economica, Paris, 1998 ; Bernard Wicht, Guerre et hégémonie : L’éclairage de la longue durée, Georg Éditeur, 2002 ; Joshua Goldstein, Long Cycles : Prosperity and War in the Modern Age, Yale University Press, 1988.

Légende de la photo en première page : La bataille d’Austerlitz, le 2 décembre 1805, par François Gérard. (© D.R.)

Article paru dans la revue DSI n°151, « Royal Marines : nouvelles missions, nouvelles visions », janvier-février 2021.
.
Votre panier