Magazine DSI

Contre-terrorisme français : l’aube après la nuit ?

De même, l’influence délétère de cercles obscurs continue de se faire sentir dans certaines enceintes, et les responsables politiques restent assez cruellement soumis au star system de commentateurs aux compétences discutées (21). Les services eux-­mêmes ne sont pas immunisés contre l’entrisme d’officines aux ambitions plus financières qu’intellectuelles, essentiellement de leur déconnexion des débats scientifiques. À l’exception de la DGSE, qui tente depuis plusieurs années de produire des études ambitieuses (22) sur le modèle de ce que font les services américains ou britanniques, la communauté du renseignement nationale reste bien peu capable de conceptualiser ou de penser contre elle-­même. L’incapacité d’une certaine culture policière à théoriser ou à étudier ses échecs (23) pèse sur la façon dont l’État analyse et appréhende les menaces. Extirper le renseignement français des simples tâches de police répressive, alors que la lutte contre le djihadisme devient de plus en plus un défi sociétal requérant fermeté mais aussi subtilité (24), constitue un défi auquel il est probablement impossible de répondre. Le rêve d’un « FBI à la française » a disparu à tout jamais, à supposer que ce projet ait jamais été souhaitable, et celui d’une lutte antiterroriste dépassant les succès tactiques pour obéir à une stratégie pensée et maîtrisée est bien fragile.

Notes

(1) « Près d’un an après la mort de Merah, les failles du renseignement toujours en question », www​.lemonde​.fr, 10 mars 2013.

(2) « Création d’un “FBI à la française” », www​.france24​.com, 1er juillet 2008.

(3) Lucie Barbarin, « Renseignement et lutte contre le terrorisme : la fusion de la DST et des RG a été “une erreur profonde” », www​.francetvinfo​.fr, 21 février 2017.

(4) Jacqueline Eustache-Brinio (sénatrice du Val-d’Oise), « Rapport fait au nom de la commission d’enquête sur les réponses apportées par les autorités publiques au développement de la radicalisation islamiste et les moyens de la combattre » Sénat, 7 juillet 2020, p. 82.

(5) Soren Seelow, « Attentats : Cazeneuve exclut tout bouleversement des services de renseignement », www​.lemonde​.fr, 11 juillet 2016.

(6) Yves Trotignon, « Les failles du renseignement français, ou le syndrome Shadok », https://​theconversation​.com, 9 décembre 2015.

(7) « La défaite de Taubira sur le renseignement fait des vagues », Reuters, 15 avril 2015.

(8) Élise Vincent, « Dans les coulisses de la “start-up” du renseignement pénitentiaire », www​.lemonde​.fr, 7 janvier 2019.

(9) Cf. la présentation de la communauté sur le site de l’Académie du renseignement : http://​www​.academie​-renseignement​.gouv​.fr/​c​o​m​m​u​n​a​u​t​e​.​h​tml

(10) Cf. L’audition à l’Assemblée nationale, le 11 décembre 2019, de Nicolas Lerner, directeur général de la sécurité intérieure, devant la commission d’enquête chargée de faire la lumière sur les dysfonctionnements ayant conduit aux attaques commises à la préfecture de police de Paris le jeudi 3 octobre 2019 ( https://​www​.assemblee​-nationale​.fr/​d​y​n​/​d​o​c​s​/​C​R​C​A​N​R​5​L​1​5​S​2​0​2​0​P​O​7​6​7​5​1​7​N​0​1​5​.​raw).

(11) Ludovic Séré, « Comment l’État enquête sur les candidats aux métiers “à risque” », www​.la​-croix​.com, 3 janvier 2020.

(12) Élise Vincent et Nicolas Chapuis, « Après l’attaque au couteau, la Préfecture de police de Paris meurtrie de l’intérieur », www​.lemonde​.fr, 4 octobre 2019.

(13) Jean-Marie Bockel (alors sénateur du Haut-Rhin) et Luc Carnouvas (alors sénateur du Val-de-Marne), « Rapport d’information fait au nom de la délégation aux collectivités territoriales et à la décentralisation sur les collectivités territoriales et la prévention de la radicalisation », Sénat, 29 mars 2017, p. 68.

(14) Élise Vincent, « Terrorisme : création d’une “unité de coordination” pour les djihadistes sortants de prison », www​.lemonde​.fr, 4 juin 2018.

(15) Véronique Brocard, Les Sortants, Les Arènes, Paris, 2020.
(16) « Lutte antiterroriste : l’exécutif mise sur la coordination entre les services », AFP, 18 février 2019.

(17) « Coordonnateur national du renseignement et lutte contre le terrorisme », compte rendu du Conseil des ministres, 14 juin 2017 (https://​www​.gouvernement​.fr/​c​o​n​s​e​i​l​-​d​e​s​-​m​i​n​i​s​t​r​e​s​/​2​0​1​7​-​0​6​-​1​4​/​c​o​o​r​d​o​n​n​a​t​e​u​r​-​n​a​t​i​o​n​a​l​-​d​u​-​r​e​n​s​e​i​g​n​e​m​e​n​t​-​e​t​-​l​u​t​t​e​-​c​o​n​t​r​e​-​l​e-t).

(18) Cf. https://​www​.elysee​.fr/​c​n​rlt

(19) « Pierre Bousquet de Florian patron du nouveau Centre national de contre-terrorisme », www​.lemonde​.fr, 7 juin 2017.

(20) « Laurent Nuñez, ex-secrétaire d’État à l’Intérieur, va diriger la task force antiterroriste de l’Élysée », www​.lemonde​.fr, 15 juillet 2020.

(21) Lucie Delaporte, « L’université Paris 1 suspend sa formation à la “prévention de la radicalisation” », Mediapart, 21 octobre 2019.

(22) Via son cercle de réflexion baptisé Interaxions : https://​www​.defense​.gouv​.fr/​d​g​s​e​/​t​o​u​t​-​l​e​-​s​i​t​e​/​i​n​t​e​r​a​x​i​ons

(23) Matthieu Suc, « Comment les renseignements ont étouffé leur raté après l’attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray », Mediapart, 4 janvier 2018.

(24) Victor Boiteau, « Renseignement : “Tous les séparatistes ne sont pas des terroristes en puissance” », www​.liberation​.fr, 21 janvier 2021.

Légende de la photo en première page : L’entrée du palais de l’Elysée. La question de la coordination des services de renseignement a été traitée au plus haut niveau. (© Kiev.Victor/Shutterstock)

Article paru dans la revue DSI n°152, « Royaume-Uni : Quelle coopération après le Brexit ? », mars-avril 2021.

Bienvenue sur Areion24.news,
le portail d'information dédié aux relations internationales et aux questions de Défense des publications d'Areion Group. Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions géopolitiques et stratégiques publiés dans nos différents magazines.

Votre panier