Magazine Diplomatie

Inde : une puissance agricole à la croisée des chemins

L’insécurité humaine qui touche la population rurale est aussi liée à l’environnement dans lequel elle vit et qui subit les conséquences de l’urbanisation, de l’industrialisation, mais aussi du développement agricole, et maintenant du changement climatique et de la pandémie de COVID-19. La gestion de l’eau est un problème majeur en Inde (10) : 200 millions d’Indiens n’ont pas accès à une source d’eau potable et 70 % des eaux de surface sont polluées (11). Le pays est pourtant l’un des plus arrosés au monde… avec une mousson qui pourrait devenir de plus en plus chaotique. Une variabilité accrue qui risque d’ajouter une lourde contrainte sur la production agricole indienne, d’autant plus que les eaux souterraines sont déjà surexploitées. Les moyens pour administrer durablement cette ressource font défaut, ce qui accentue la précarité environnementale* des agriculteurs.

Un autre enjeu climatique et géopolitique essentiel qui définira l’avenir de l’agriculture indienne est la question de l’amenuisement du débit des fleuves qui irriguent le pays. Deux raisons à ce phénomène : l’amincissement des glaciers himalayens et la construction de barrages, en particulier par la Chine, sur le cours du Yarlung Tsangpo (Brahmapoutre). La position de l’Inde est ambiguë sur ce sujet puisqu’elle poursuit elle aussi des projets de barrages sur le fleuve, qui pourraient avoir des conséquences catastrophiques sur le Bangladesh voisin. Si les agriculteurs indiens ont cruellement besoin de l’adoption de modèles de production vertueux et économiquement viables à l’intérieur du pays, ils sont également dépendants de l’instauration de politiques de développement durable régionales, voire mondiales. Mais l’exacerbation du nationalisme hindou et des rivalités avec les voisins (le mur qui sépare l’Inde du Bangladesh a été achevé en 2013) ne va pas dans le sens d’une coopération accrue au service d’une ambition globale de paix environnementale.

En définitive, dans cette démocratie où la pauvreté est endémique et les inégalités croissantes, soutenir les paysans répond à trois enjeux : éviter des crises humanitaires, préserver la paix sociale et obtenir des voix. Narendra Modi mise sur la libéralisation des marchés pour faire émerger une nouvelle génération d’entrepreneurs agricoles. L’agriculture indienne est donc à la croisée des chemins, entre paysannerie et industrie, entre libéralisation et protectionnisme, et devra prendre la voie de la durabilité (environnementale, économique et sociale) tout en assurant sa résilience face à l’incertitude climatique et géopolitique.

*Lexique

Pédoclimat  : ensemble des conditions de température et d’humidité d’un sol, ainsi que sa proportion en oxygène et dioxyde de carbone, qui déterminent notamment son aération.

Précarité environnementale  : Vulnérabilité d’une population à des crises environnementales et climatiques susceptibles d’entraîner un déclassement économique et social.

Notes

(1) Les sources principales des chiffres cités dans l’article sont : Resourcetrade​.earth, Chatham House, disponible à l’adresse : https://resourcetrade. earth/data ; Jean-Luc Racine, « Géopolitique de l’agriculture indienne » Hérodote, no 156, 2015/1, p. 29-49 ; la fiche « Inde » produite par le ministère de l’Agriculture française : https://​agriculture​.gouv​.fr/​i​nde. Pour les chiffres de production et de commerce : FAO Stat.

(2) Pierre Blanc, Terres, pouvoirs et conflits. Une agro-histoire du monde, Paris, Presses de Sciences Po, 2018.

(3) Jean-Christophe Debar et al., « Afrique, Inde, Brésil : des agricultures plurielles », in Sébastien Abis et Matthieu Brun (dir.), Le Déméter 2020, Paris, IRIS éditions, 2020.

(4) FAO, L’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde, 2020.

(5) https://​www​.reussir​.fr/​b​o​v​i​n​s​-​v​i​a​n​d​e​/​l​i​n​d​e​-​p​r​e​m​i​e​r​-​e​x​p​o​r​t​a​t​e​u​r​-​d​e​-​v​i​a​n​d​e​-​b​o​v​ine

(6) https://​www​.bbc​.com/​n​e​w​s​/​w​o​r​l​d​-​a​s​i​a​-​i​n​d​i​a​-​4​3​5​8​1​122

(7) Accord destiné à standardiser et à simplifier les procédures douanières.

(8Le Déméter 2020, « Repère Sucre », qui porte sur la filière canne à sucre en Inde.

(9) Ordre de grandeur estimé à partir du recoupement de plusieurs sources (officiels, médias, etc.) [NdlR].

(10) 85 % des ressources en eau sont utilisées par l’agriculture (AquaSTAT-FAO).

(11) Éléonore Sayar, « L’Inde face à ses défis environnementaux », Business France (en ligne), 4 septembre 2020.

Légende de la photo en première page : Un agriculteur indien trie du grain avec sa famille. Alors que l’Inde possède la deuxième surface agricole au monde, le secteur agricole, dont le poids dans le PIB est passé de 30 % en 1990 à 14 % en 2020, demeure le premier employeur du pays avec près de 263 millions d’agriculteurs. (© Shutterstock)

Article paru dans la revue Diplomatie n°107, « Libye : Carrefour des ambitions impériales », Janvier-Février 2021.

Bienvenue sur Areion24.news,
le portail d'information dédié aux relations internationales et aux questions de Défense des publications d'Areion Group. Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions géopolitiques et stratégiques publiés dans nos différents magazines.

Votre panier