Magazine Moyen-Orient

Qui sont les colons israéliens en Cisjordanie ?

De nos jours, la plus forte fécondité parmi les ménages ultra-orthodoxes (6,5 enfants par femme en moyenne en 2018) et sionistes-religieux (5 enfants par femme) que parmi les ménages laïcs, conjuguée à un engagement idéologique plus prononcé chez les colons sionistes-religieux, laisse présager une évolution à venir vers une plus grande proportion de colons plus religieux, plus nationalistes et donc probablement plus opposés au retrait de la Cisjordanie et à la création d’un État palestinien autonome.

Colonisation et annexion dans la vallée du Jourdain

Notes

(1) Le terme de « colonie », utilisé en français pour désigner les localités israéliennes au-delà de la Ligne verte de 1949, prête à débat, car il renvoie à l’expansion coloniale des grandes puissances européennes du XIVe au XIXe siècle, alors que la situation n’est pas comparable. Les mots employés en anglais (settlement), en arabe (mostawtanat) et en hébreu (yishouvim) signifient plutôt « établissement ». Nous emploierons ici le terme de « colonie », parce qu’il correspond à l’usage le plus courant en français, par référence aux résolutions de l’ONU condamnant l’occupation des Territoires palestiniens et du Golan syrien.

(2) Les données sur les colons sont disponibles sur le site de l’organisation Peace Now : https://​peacenow​.org​.il/​e​n​/​s​e​t​t​l​e​m​e​n​t​s​-​w​a​t​c​h​/​s​e​t​t​l​e​m​e​n​t​s​-​d​a​t​a​/​p​o​p​u​l​a​t​ion

(3) Entretiens informels menés par l’auteure entre 2004 et 2012.

(4) Sarah Markowitz, The Development of Modern Jerusalem : an Evaluation of Planning Decisions and the Effectiveness of the Planning Process, thèse de fin d’études, école d’architecture, université de Princeton, 1982.

(5) Haim Yacobi et Wendy Pullan, « The Geopolitics of Neighbourhood : Jerusalem’s Colonial Space Revisited », in Geopolitics, vol, 19, no 3, 2014, p. 514-539.

(6) Entretien entre la journaliste israélienne Lili Galili et Abraham Sheinberg, membre des yeshivot Mir et Shomrei Homot, publié dans Haaretz et reproduit dans « Quand les hommes en noir régneront sur la capitale », in Courrier international no 340, 7 au 14 mai 1997.

(7) The Israel Democracy Institute, Statistical Report on Ultra-Orthodox (Haredi) Society in Israel, 2019.

(8) Hagit Ofran, « Annex and Dispossess. Use of the Absentees’ Property Law to Dispossess Palestinians of their Property in East Jerusalem », Peace Now, juin 2020.

Légende de la photo en première page : Les colonies de premier rang démographique sont situées en banlieue de Jérusalem ou en plein cœur de la Cisjordanie, comme celle d’Ariel, avec environ 20 000 habitants. © Shutterstock/mtsyri

Article paru dans la revue Moyen-Orient n°48, « Israël : une démocratie en question », octobre-décembre 2020.

À propos de l'auteur

Irène Salenson

Agrégée de géographie, docteure en urbanisme, chercheuse associée au Centre de recherche français de Jérusalem (CRFJ) ; auteure de Jérusalem : Bâtir deux villes en une (Éditions de l’Aube, 2014)

Bienvenue sur Areion24.news,
le portail d'information dédié aux relations internationales et aux questions de Défense des publications d'Areion Group. Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions géopolitiques et stratégiques publiés dans nos différents magazines.

Votre panier