Magazine Diplomatie

Face à une guerre totale, quels partenaires pour l’Ukraine ?

Depuis l’occupation des territoires ukrainiens de la Crimée et du Donbass en 2014, la politique étrangère de l’Ukraine a été façonnée par l’agression russe. Ainsi, avant même février 2022, lorsque Moscou a lancé une invasion à grande échelle de l’Ukraine, les principaux axes de soutien international avaient déjà été identifiés et partiellement testés par l’Ukraine dans les relations avec ses partenaires.

Si le soutien de la communauté internationale a été important pour l’Ukraine, il n’a pas été suffisant afin de rétablir la souveraineté du pays. Malgré l’aide apportée à l’Ukraine, de nombreuses décisions concernant la forme et le volume du soutien que ses partenaires pouvaient lui apporter continuaient d’être influencées par leurs relations avec la Russie. Cela a conduit à des demi-mesures qui ont davantage encouragé le Kremlin à préparer son invasion totale du pays.

Les axes de la diplomatie militaire de Kyiv

Au cours des six premiers mois de la guerre, Kyiv a affiné son approche du soutien international. L’Ukraine a ainsi adopté une stratégie de communication proactive avec ses partenaires. Cette stratégie est devenue la colonne vertébrale de la politique étrangère de Kyiv dans sa lutte contre l’agresseur russe, afin notamment d’obtenir du soutien sous forme d’équipements militaires. Cette stratégie peut se décliner en onze axes :

1. Rejoindre les coalitions politiques et diplomatiques qui ont pour but de faire bloc contre la Russie en tant qu’agresseur, afin de développer une position commune au sein des organisations internationales.

2. Initier et maintenir des sanctions économiques, énergétiques, financières et informationnelles à l’encontre des personnes physiques et morales russes, qui soutiennent la guerre contre l’Ukraine, directement ou indirectement.

3. Obtenir des armes et accéder à la formation nécessaire, selon les besoins des forces armées ukrainiennes.

4. Organiser une assistance humanitaire aux territoires et à la population ukrainienne qui souffrent des conséquences de l’agression russe.

5. Créer les conditions permettant d’engager la responsabilité juridique internationale des dirigeants militaires et politiques de la Russie et des militaires russes pour crimes de guerre et génocide.

6. Isoler la Russie par l’arrêt des relations commerciales et des investissements dans son économie.

7. Rechercher le soutien financier nécessaire à l’Ukraine afin que le pays puisse retrouver un équilibre budgétaire malgré la dévastation économique causée par la guerre.

8. Galvaniser le soutien international pour la reconstruction des infrastructures et des territoires détruits par la guerre.

9. Saisir la propriété financière et matérielle de l’État russe sur le territoire des pays partenaires en vue d’une indemnisation ultérieure.

10. Prévenir le chantage nucléaire de la Russie en utilisant les réacteurs nucléaires ukrainiens.

11. Avancer l’adhésion de l’Ukraine à l’OTAN afin de garantir la continuité de la gouvernance démocratique et la sécurité de l’État.

Lectures offertes

Lectures offertes

Afin de permettre une meilleure compréhension des évènements qui frappent aujourd'hui l'Ukraine, nous partageons GRATUITEMENT les derniers numéros des nos magazines DIPLOMATIE et DSI consacrés à la géopolitique et aux forces militaires russes. Bonne lecture !

Bienvenue sur Areion24.news,
le portail d'information dédié aux relations internationales et aux questions de Défense des publications d'Areion Group. Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions géopolitiques et stratégiques publiés dans nos différents magazines.

Votre panier