Magazine DSI

Penser la guerre. Raisonnement stratégique et analogies

Depuis le 24 février et la deuxième invasion de l’Ukraine par la Russie, les analyses et commentaires abordant tel ou tel aspect de la guerre ou des relations entre les États-Unis, l’Europe et la Russie par le truchement de raisonnements par analogie sont très fréquents. Sans doute plus que d’ordinaire, même si nous n’avons réalisé aucun décompte précis, en raison de la surprise générée par le déclenchement et la forme de l’action russe dans de larges secteurs de l’opinion, spécialisée ou non.

La sidération, malgré le caractère visible par tous des forces amassées par la Russie aux frontières de l’Ukraine et les alertes américaines répétées, le sentiment d’avoir affaire à une guerre dont les caractéristiques équivalent à une rupture brutale dans l’histoire européenne, l’incompréhension de la situation, tout cela a favorisé la recherche d’analogies, surtout historiques, pour tenter de cerner le sens et l’évolution probable de l’évènement en le ramenant à des situations connues. C’est là la grande fonction générique du raisonnement analogique, très présent parmi nos raisonnements ordinaires : nous aider à appréhender ce qui nous entoure en ramenant la nouveauté, l’inconnu, l’étrange, la surprise, à des réalités qui nous sont plus familières et nous servent alors de modèles d’interprétation.

Ruptures et continuités

Toute la question étant bien entendu de savoir si ces analogies sont fondées ou non, ou plus ou moins fondées, car il ne suffit pas de se rassurer en transformant de l’inconnu en du connu, encore faut-il que cela nous permette de penser le plus justement possible et ensuite d’agir avec efficacité. Plus précisément, l’analogie est un rapport de ressemblance, de similitude, établi par l’esprit entre au moins deux objets de pensée différents. Le raisonnement par analogie désigne le processus par lequel l’esprit instaure une correspondance entre deux situations, une situation de base et une situation cible. Pour être valide, il nécessite d’identifier et de justifier, par une démarche rationnelle et probante, des éléments communs, voire une structure commune entre deux situations, et de montrer comment un ensemble de relations correspond à un autre. Cela permet de mieux comprendre le domaine ou la situation cible et de formuler des inférences quant à ses propriétés, à son fonctionnement et aux résultats probables sur la situation d’éventuelles interventions possédant telles ou telles caractéristiques.

Tel qu’il se manifeste dans notre vie mentale ordinaire, sans bénéficier d’une démarche méthodique et contrôlée, le raisonnement par analogie est ainsi à la fois extrêmement utile – et usité –, suffisant à procurer les bénéfices que l’on en attend – se rassurer et ne pas se retrouver complètement démuni face à une situation perturbante – et souvent fondé sur des analogies douteuses, voire objectivement fausses, susceptibles de mal engager nos actions ou réactions. Par ailleurs, dans le principe même de la mise en œuvre du raisonnement par analogie se trouve un a priori important, c’est-à‑dire une proposition implicite dont nous n’avons souvent pas conscience, mais qui est susceptible de biaiser l’ensemble de la démarche. Il s’agit de l’idée que la situation cible pourrait évidemment être ramenée à une autre avec laquelle elle partagerait des similitudes structurelles nous permettant de l’appréhender significativement. Or, d’autant qu’on manipule par l’esprit des situations inscrites dans l’histoire humaine collective, il existe parfois des ruptures historiques lorsque les phénomènes sociaux, sous l’impulsion de divers facteurs, se transforment considérablement. Il n’est alors pas toujours pertinent de tenter de ramener les situations qui émergent de ces transformations à des schémas situationnels connus, puisque par définition ceux-ci sont antérieurs et n’autorisent pas à comprendre les nouveautés qui sont apparues. Le raisonnement par analogie implique par conséquent implicitement des formes de continuité historique, voire de répétition, parfois prises en défaut par une réalité qui s’est structurellement transformée.

Quelle visée ?

Au-delà de ses usages dans la vie ordinaire, le raisonnement par analogie peut être mobilisé dans le champ de la réflexion et de l’action stratégiques de deux manières différentes. D’une part en « stratégisant » des analogies à des fins de légitimation de soi, de son action, de ses objectifs auprès de publics variés ou au contraire à des fins de délégitimation de l’adversaire et de ses actions. Dans ce cas, la question de la validité du raisonnement par analogie mobilisé ne se pose pas pour soi-même : l’essentiel est d’instrumentaliser une analogie, parfois avec une parfaite lucidité concernant sa fausseté et un grand cynisme, parce que cela apporte un bénéfice dans un affrontement. D’autre part, le raisonnement par analogie peut être mobilisé dans un contexte stratégique pour aider à analyser une situation, à discerner ses traits majeurs ainsi que ceux de son évolution probable, et pour essayer de définir quelles sont en conséquence les attitudes et orientations d’action à adopter compte tenu des objectifs poursuivis et des effets probables des différentes options possibles dans l’absolu. Dans cette configuration, on recherche par l’analogie des inférences valides, quelque chose qui s’approche du vrai, nous aide dans l’analyse stratégique d’une situation et sur lequel on puisse s’appuyer pour décider des actions à mettre en œuvre. La recherche de raisonnements par analogie valides et opérants n’implique pas que les analogies établies soient toujours solides : elles peuvent tout à fait être bancales, pour de multiples raisons, mais la visée est la justesse du raisonnement et la meilleure compréhension possible de la situation cible. Distinguer ces deux grandes motivations génériques à la mise en œuvre du raisonnement par analogie est un préalable important à la réflexion sur les usages de l’analogie dans le cadre du raisonnement stratégique.

Lectures offertes

Lectures offertes

Afin de permettre une meilleure compréhension des évènements qui frappent aujourd'hui l'Ukraine, nous partageons GRATUITEMENT les derniers numéros des nos magazines DIPLOMATIE et DSI consacrés à la géopolitique et aux forces militaires russes. Bonne lecture !

Bienvenue sur Areion24.news,
le portail d'information dédié aux relations internationales et aux questions de Défense des publications d'Areion Group. Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions géopolitiques et stratégiques publiés dans nos différents magazines.

Votre panier