Magazine Les Grands Dossiers de Diplomatie

Les systèmes agricoles et alimentaires face au changement climatique

À l’échelle mondiale, les systèmes agricoles et alimentaires tiennent une place importante dans les mutations climatiques en cours et à venir. Pourtant, leur diversité constitue un défi pour évaluer précisément leur durabilité en regard des contextes bio-climatiques et socio-économiques.

Les systèmes agricoles et alimentaires (1) sont à l’origine d’environ un tiers des émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES), en incluant la déforestation (2) ainsi que les chaînes d’approvisionnements amont et aval de plus en plus émettrices (3). Ils sont aussi largement victimes des effets du changement climatique, notamment dans les pays du Sud, en raison d’un moindre degré d’artificialisation de l’agriculture et de sa plus grande dépendance à l’environnement naturel. Cependant, les modèles climatiques montrent clairement que le réchauffement sera plus important aux latitudes élevées de l’hémisphère nord, où les sociétés « plus techniquement sophistiquées » pourraient aussi être très fragilisées.

Si des modifications techniques et comportementales soutenues par des politiques publiques peuvent contribuer à limiter les émissions de GES issues des systèmes alimentaires et agricoles, des changements plus systémiques s’imposent pour s’adapter au changement climatique sans compromettre son atténuation. Les modèles agricoles dominants doivent évoluer (réduction des intrants chimiques, réassociation des productions animales et végétales, modifications des pratiques agricoles vers l’agroécologie…) et nos systèmes alimentaires nécessitent d’être adaptés (changement de régimes et habitudes alimentaires, réduction des pertes…) et reterritorialisés.

On constate également que malgré le poids des systèmes agricoles et alimentaires dans les enjeux climatiques, ils ont longtemps été absents des négociations internationales sur le climat. Ceci s’explique par le caractère éminemment politique de la transformation de ces systèmes, qui touchent à la souveraineté et à la sécurité alimentaire des pays. À l’issue du sixième cycle d’évaluation du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), force est de constater que les effets du changement climatique sur les systèmes alimentaires et les ressources sont de plus en plus impactants pour ce secteur qui continue également d’en être l’un des principaux contributeurs. On peut alors s’interroger sur la difficulté persistante à intégrer les questions agricoles et alimentaires dans les négociations climatiques. Quelques mois après la 28e Conférence des Parties (COP28), l’avènement d’une action climatique pour l’agriculture et la sécurité alimentaire (l’initiative de Charm el-Cheikh) est certes une avancée, mais qui demeure largement insuffisante en regard des enjeux. Pourtant, des solutions d’adaptation et d’atténuation existent et leur mise en œuvre est plus que jamais essentielle pour trouver des solutions à la crise climatique, tout comme c’est le cas dans le secteur de l’énergie.

Les systèmes agricoles et alimentaires, victimes du changement climatique

Le changement climatique affecte les populations et l’environnement dans le monde entier, comme le montre le rapport de synthèse 2023 du GIEC. L’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde (4) a également révélé que le changement climatique était l’un des principaux facteurs à l’origine de l’augmentation du nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde (près de 828 millions de personnes en 2021 (5)). Si le réchauffement de la planète est de 2°C ou plus à moyen terme, les risques pour la sécurité alimentaire seront plus graves, entraînant une malnutrition et des carences en micronutriments, en Afrique subsaharienne, en Asie du Sud, en Amérique centrale et du Sud et dans les petites îles. Dans ces mêmes zones, le changement climatique pourrait exposer jusqu’à 80 millions de personnes au risque de famine au milieu du siècle (contre 45 en 2021 selon le PAM).

À propos de l'auteur

Vincent Blanfort

Chercheur au CIRAD (www.cirad.fr) (champ scientifique stratégique Changement climatique).

À propos de l'auteur

Marie Hrabanski

Chercheuse au CIRAD (www.cirad.fr) (champ scientifique stratégique Changement climatique).

À propos de l'auteur

Julien Demenois

Chercheur au CIRAD (www.cirad.fr) (champ scientifique stratégique Changement climatique)

À propos de l'auteur

Delphine Luquet

Chercheuse au CIRAD (www.cirad.fr) (champ scientifique stratégique Changement climatique)

À propos de l'auteur

Ellie Daguet

Chercheuse au CIRAD (www.cirad.fr) (champ scientifique stratégique Changement climatique).

À propos de l'auteur

Mathieu Weil

Chercheur au CIRAD (champ scientifique stratégique Systèmes alimentaires).

À propos de l'auteur

Arlène Alpha

Chercheuse au CIRAD (champ scientifique stratégique Systèmes alimentaires)

16
Votre panier