Actualités

DSI hors-série n°79, l’éditorial

Les armées françaises connaissent un double changement de cap. D’une part, elles quittent une approche très largement centrée sur les opérations expéditionnaires pour se focaliser, plus que par le passé, sur la « haute intensité » (comprendre : les confrontations avec d’autres États, avec tout ce que cela peut impliquer en termes d’attrition, de masse ou encore de stocks). Un changement de cap qui se joue non seulement dans les trois domaines traditionnels (terre, mer et air), mais aussi dans l’espace extra-atmosphérique comme le dans le cyberespace. Rien d’étonnant à cette évolution, si ce n’est qu’elle se réalise peut-être un peu plus tard que chez nos adversaires potentiels.

D’autre part, nous quittons l’« œil du cyclone », ce moment où l’ambitieuse Loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025 était respectée dans sa trajectoire budgétaire alors même que la dépense publique avait explosé, réponse à la pandémie de Covid-19 oblige. Quitter l’œil d’un cyclone impose évidemment de passer à travers son mur, en subissant d’importantes turbulences. C’est en l’occurrence le cas pour l’actuelle LPM. Son actualisation, pourtant prévue de longue date, a été reportée sine die, suscitant la crainte du Sénat (qui a refusé d’accorder sa confiance au gouvernement), et ce alors même que la LPM n’a pas encore bénéficié de ses augmentations budgétaires les plus importantes. Si la pandémie est évoquée comme raison du report de cette actualisation, le soupçon que le budget de défense soit à nouveau considéré comme une variable d’ajustement est bien là.

Alors que la ministre des Armées n’a cessé de marteler que la LPM serait bien respectée, le report de l’actualisation n’est pas un signe de bon augure. Pourtant, une telle actualisation pourrait aussi considérer que les armées et l’industrie de défense sont des leviers importants du redémarrage économique post-Covid. Après tout, n’était-ce pas la ministre des Armées qui indiquait qu’« un euro investi dans l’industrie de défense, c’est, au bout de dix ans, deux euros de croissance économique et donc du PIB » (1) ?

(1) Florence Parly (interview), « Les Européens doivent se prendre en main », Défense & Sécurité Internationale, hors-série no 73, août-septembre 2020, p. 14.

DSI hors-série n°79 est actuellement en kiosque (trouver un point de vente à proximité de chez vous). Son sommaire est en ligne, où sa consultation payante est également disponible.

À propos de l'auteur

Joseph Henrotin

Rédacteur en chef du magazine DSI (Défense & Sécurité Internationale).
Chargé de recherches au CAPRI et à l'ISC, chercheur associé à l'IESD.

Bienvenue sur Areion24.news,
le portail d'information dédié aux relations internationales et aux questions de Défense des publications d'Areion Group. Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions géopolitiques et stratégiques publiés dans nos différents magazines.

Votre panier