Magazine Les Grands Dossiers de Diplomatie

Comprendre les dynamiques à l’œuvre dans les conflits africains contemporains

fouille du village de KOUBOU par le DLAO 3 et les maliens

Trois formes de guerre cohabitent aujourd’hui en Afrique : les guerres conventionnelles entre États (pratiquement inexistantes), les guerres irrégulières intra-étatiques (qui persistent depuis la fin de la guerre froide) et les guerres terroristes transfrontalières (en pleine montée en puissance).

La dynamique guerrière en Afrique peut être appréhendée en trois grands moments. Il y eut d’abord les guerres précoloniales, au cours desquelles l’Afrique fut le théâtre des affrontements à la fois religieux entre l’Occident et l’Orient, impérialistes entre puissances méditerranéennes, et hégémoniques entre grands empires et royaumes africains.

Puis sont venues les guerres d’indépendance, qui s’étalent approximativement de la fin des années 1950, avec l’indépendance du Ghana, au début des années 1990, marquées par la fin de l’apartheid en Afrique du Sud et la chute du mur de Berlin, qui met fin à la guerre froide. Ici, les indépendances, qui se disputent entre nationalistes et colonisateurs avec leurs alliés respectifs dans différents États, s’inscrivent dans un contexte de rivalité Est-Ouest et prennent la forme, suivant les cas, soit d’une guerre civile, soit d’une guerre interétatique. La plupart des nationalistes, qualifiés de « communistes » par les colonisateurs, s’allient à la Chine, à l’Union soviétique ou à Cuba pour affronter leurs ennemis conservateurs, qualifiés quant à eux, par leurs alliés occidentaux, de « modérés » ou de « combattant de la liberté ».

Une troisième et dernière vague de guerres couvre la période post-guerre froide, du début des années 1990 aux années 2010. Trois faits majeurs marquent ces guerres : leur caractère interne, puisqu’elles opposent majoritairement les communautés à l’intérieur de chaque État ; les interventions humanitaires qui s’ensuivent ; et leur transfrontalité, c’est-à-dire leur tendance à se propager dans plusieurs pays à la fois. En fait, reposant sur des facteurs identitaires (religieux, ethniques, linguistiques…) ou économiques (accaparement et captation des ressources, économie criminelle et trafics en tous genres…), ces guerres, incarnées par des seigneurs et privatisées, se propagent d’un État à l’autre, se muent en conflits régionaux et, parfois, suivent les réseaux du terrorisme international.

Le desserrement de l’étau bipolaire

Les effets de la fin de la guerre froide en Afrique n’ont pas été identiques à ceux observés sur les autres continents. La « rente bipolaire » – c’est-à-dire le soutien inconditionnel de leurs alliés occidentaux ou pro-soviétiques pendant la guerre froide – a assuré durant plusieurs décennies la stabilité des États faibles. Néanmoins, elle a aussi enfermé l’Afrique dans les conflits de libération nationale. Avec la chute du mur de Berlin et la dévaluation consécutive de la valeur stratégique des États africains pour les grandes puissances, ces ressources vont tarir, précipitant le délitement des capacités d’autorégulation de bon nombre d’États africains (Somalie, République démocratique du Congo, Rwanda…).

Si cette situation a favorisé la poursuite de certaines guerres de libération (dans la région de la Corne de l’Afrique et de l’Afrique australe essentiellement), elle a également engendré de nouvelles guerres (identitaires au Rwanda, de prédation en RDC, au Libéria, en République centrafricaine et en Sierra Leone, et d’entrée au pouvoir/gestion du pouvoir/sortie du pouvoir en Côte d’Ivoire, au Congo Brazzaville…).

Cependant, la plupart de ces nouvelles guerres ont reposé sur des vecteurs de mobilisation identitaires ethno-régionalo-linguistico-religieux (cf. Kivu, Ituri, Tutsis/Hutus, Seleka/antibalakas…), aboutissant dans certains cas à une sécession (comme au Soudan, en Éthiopie), mais se nourrissant essentiellement des déséquilibres entre population, ressources et territoire. La croissance démographique galopante dans ces zones accroit la concurrence entre les populations, d’autant plus fortement que la répartition des ressources y est très inégalitaire et que les États faibles y sont incapables d’assumer leur rôle intégrateur national.

La dynamique conflictuelle africaine

Une observation attentive des guerres africaines post-guerre froide révèle que les conflits recouvrent trois catégories : aux guerres conventionnelles (Cameroun-Nigéria, 1996 ; Éthiopie-Somalie, 1976-1978/1982/2006-2009 ; Somalie-Érythrée, 1998-2000) qui opposèrent des armées nationales en uniformes, il faut ajouter les guerres non conventionnelles se caractérisant par, d’une part, l’internalisation des conflits, et, d’autre part, le recours aux guérillas ou au terrorisme. Puissamment armés, ces groupes extrémistes ont généralement pour cible les gouvernements en place, et pour mode opératoire les attentats-suicides à la bombe, la destruction des sites historiques sacrés et la prise en otage de milliers de civils.

Caractérisées par leur asymétrie, ces guerres opposent un État à un ou plusieurs acteurs non étatiques (asymétrie des acteurs), employant des moyens militaires ou non (asymétrie des moyens). Elles semblent prendre le relais des guerres intra-étatiques identitaires et territorialisées qui avaient caractérisé les années 1990 (génocide du Rwanda, guerres du Burundi, du Kivu, de l’Ituri, du Soudan…), pour se hisser au firmament des guerres transnationales, globales et sans front fixe.

Le cout humain de ces guerres n’est pas négligeable. Sur vingt-cinq guerres recensées depuis 1960, les dix-huit qui étaient civiles ont entrainé la mort de plus de dix millions de personnes – deux millions au Libéria (1989-1996/1999-2003), deux millions au Soudan (1983-2003), un million et demi en Angola (1975-2002), plus d’un million au Rwanda (1990-1994), un million en Éthiopie et au Mozambique…

Avec 95 % de guerres intra-étatiques, les conflits africains contemporains se présentent par ailleurs comme l’expression par excellence du terrorisme des groupes islamistes révolutionnaires tels que Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), Boko Haram dans la zone interrégionale du bassin du lac Tchad, le Front de Libération de l’Aïr et de l’Azawad (FLAA) au Mali, le Mouvement pour l’unicité et le djihad en Afrique de l’Ouest (MUJAO), Ansar Dine, les Shabab en Somalie, les Difa ash-shabi au Tchad et au Soudan…

Des guerres sans frontières

Dans les faits, la plupart de ces guerres ont des pratiques contraires aux règles encadrant le recours à la force par les Nations Unies depuis 1945 (la légitime défense et les interventions mandatées). La conséquence en est le nombre élevé de réfugiés et de déplacés. Ainsi, plus de 3,3 millions de personnes ont été déplacées au Nigéria en raison de la guerre contre Boko Haram ; 40 % de la population totale a été déplacée au Soudan avant la séparation du pays et le Cameroun accueille plus de 500 000 réfugiés centrafricains et nigérians.

Dans un tel contexte, les rapprochements observés entre les réfugiés, les déplacés, le terrorisme, la criminalité et d’autres formes de violences (ethniques, religieuses ou politiques) font craindre la perpétuation des guerres transfrontalières. En somme, parmi les trois formes de guerre qui cohabitent aujourd’hui en Afrique (les guerres conventionnelles entre États, les guerres irrégulières intra-étatiques et les guerres terroristes transfrontalières), c’est cette troisième catégorie qui semble constituer un défi majeur aux efforts entrepris par l’Union africaine depuis les années 1990, à travers son architecture de paix et de sécurité. Contre le terrorisme international qui structure l’ossature de cette troisième forme de conflit, les forces en attente, conçues pour répondre principalement à la seconde catégorie et accessoirement à la première, ne semblent plus adaptées. Les raisons en sont multiples : le caractère illimité du front, le recours aux armes humaines (kamikazes) et l’instrumentalisation de l’identité religieuse. La question principale aujourd’hui est donc de savoir si le continent africain n’est pas en retard d’une guerre : celle contre l’intégrisme religieux, véritable menace à nos États laïcs en général.

Bienvenue sur Areion24.news.
Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions internationales et stratégiques (chercheurs, universitaires, etc.) et publiés dans les magazines Diplomatie, Carto, Moyen-Orient et DSI.

Les Grands Dossiers de Diplomatie n°54 - L'état des conflits dans le monde - décembre 2019-janvier 2020

Dans notre boutique

Calendar

décembre 2018
L M M J V S D
« Nov   Jan »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

RSS Meks Blog

  • Top 3 proven methods to monetize your WordPress site or blog 17 décembre 2019
    Eager to learn how to monetize your WordPress site or blog in an easy way? Read our guide and learn all about it! The post Top 3 proven methods to monetize your WordPress site or blog appeared first on Meks.
    Ivana Cirkovic
  • Top 8 WordPress audio player plugins to enhance your podcast or music 15 novembre 2019
    What are the top WordPress audio player plugins to choose from for your next music or podcast project? Take your pick from our suggestions! The post Top 8 WordPress audio player plugins to enhance your podcast or music appeared first on Meks.
    Ivana Cirkovic
  • How to add Instagram photo feed to your WordPress site (in 5 minutes!) 1 octobre 2019
    How (and why) to add Instagram to WordPress and see more benefits from that match? We give you all the details and tools to do it successfully yourself! The post How to add Instagram photo feed to your WordPress site (in 5 minutes!) appeared first on Meks.
    Ivana Cirkovic
  • 15 best headline & blog title generator tools to easily boost your SEO 12 septembre 2019
    Ready to increase traffic to your website today? Use these headline generator tools and improve your click-through-rates! The post 15 best headline & blog title generator tools to easily boost your SEO appeared first on Meks.
    Ivana Cirkovic
  • How to create a Facebook Page for your blog (plus PRO tips) 4 septembre 2019
    Wondering how to create a Facebook Page for your blog knowing that you really do need one? Follow our in depth guide and learn how to create and manage attractive and successful Facebook Page! The post How to create a Facebook Page for your blog (plus PRO tips) appeared first on Meks.
    Ivana Cirkovic
  • Beginners guide on how to redirect a page in WordPress 29 août 2019
    Whether you’re trying to redirect a page in WordPress or just want to discover and understand why it’s important, use this guide to help you get ahead of it and learn all there is to it. The post Beginners guide on how to redirect a page in WordPress appeared first on Meks.
    Ivana Cirkovic
  • The best Facebook Groups for SEO to improve your knowledge and rankings 21 août 2019
    Are you tired of searching for the best Facebook groups for SEO to improve your knowledge and learn about the tricks from the trade? The post The best Facebook Groups for SEO to improve your knowledge and rankings appeared first on Meks.
    Ivana Cirkovic
  • Useful rank tracking plugin and tools recommendation to improve your WordPress website SEO 15 août 2019
    Are you looking for a reliable rank tracking plugin to track your rankings on search engines and improve SEO strategy? Here is our top recommendation! The post Useful rank tracking plugin and tools recommendation to improve your WordPress website SEO appeared first on Meks.
    Ivana Cirkovic
  • 6 reasons why you should never use WordPress nulled themes 7 août 2019
    What are WordPress nulled themes and should you use them, are they really that bad as people say or it’s just to scare you away from using the good stuff for free? In this article, we’re explaining in details why you should never ever use these kinds of themes. The post 6 reasons why you […]
    Ivana Cirkovic
  • Top 6 WordPress Portfolio plugins (hand-picked by designers) 31 juillet 2019
    Wondering what type of WordPress Portfolio plugins to use to showcase your work? Read our recommendation and choose between these top eight I present to you today. The post Top 6 WordPress Portfolio plugins (hand-picked by designers) appeared first on Meks.
    Ivana Cirkovic

Text

Distinctively utilize long-term high-impact total linkage whereas high-payoff experiences. Appropriately communicate 24/365.

Pin It on Pinterest

Votre panier
Areion24.news

GRATUIT
VOIR