Innovation de défense. De la nécessité d’adapter la structure et de changer de culture

Les investisseurs traditionnels sont doublement réticents à investir dans la défense. D’une part, pour des raisons de compliance, ces derniers ne souhaitent pas investir dans des entreprises évoluant dans un domaine pouvant avoir des conséquences potentiellement néfastes pour leur image… Ce biais témoigne malheureusement de la méconnaissance et des a priori dont souffre notre industrie de défense. D’autre part, de nombreux investisseurs sont échaudés par la temporalité trop longue de notre secteur et craignent que leur retour sur investissement ne soit pas à la hauteur en cas de sortie de capital au bout de trois ou quatre ans.

Dans ce contexte, il apparaît indispensable que le monde de la défense s’ouvre davantage à la finance et aux investisseurs, du business angel aux grands fonds d’investissement, pour promouvoir les savoir-­faire et les opportunités qu’offrent nos pépites de la défense. Désormais, notre BITD doit s’organiser, à l’instar d’autres secteurs en France. En complément des ventures capital qui se démocratisent dans nos grands groupes, une réflexion est à mener sur la création d’un fonds stratégique corporate destiné au soutien à l’innovation et à la protection de pépites technologiques d’intérêt pour la défense. Financé uniquement par des capitaux privés, ce fonds pourrait être soutenu opérationnellement par la puissance publique.

Innover n’est pas (seulement) une question d’idée

L’innovation n’est pas vraiment une question d’idée. L’arbre de la rupture cache trop souvent la forêt de l’incrémental. Car il s’agit avant tout de régler et d’anticiper des problèmes que nos militaires rencontrent sur le terrain et non de chercher une révolution technologique pour ce qu’elle est. Dans la défense, les innovations ont du mal à émerger, non pas parce que nous manquons de cerveaux bien faits, mais parce que notre écosystème n’est plus adapté pour les faire émerger, les accompagner et les soutenir.

Nos start-up et nos PME ne cherchent pas nécessairement des subventions, mais de l’écoute, de la confiance et de la visibilité, là où la temporalité du monde de la défense peut parfois paraître incompatible. Notre pays regorge d’innovateurs prêts à s’investir dans la défense, mais certaines barrières administratives et culturelles en découragent plus d’un. Les initiatives lancées depuis deux ans vont dans le bon sens. Pour autant, une nouvelle culture ne se décrète pas, elle se construit ! À chacun, maillon de notre communauté de défense, d’en être l’un des bâtisseurs pour permettre à la France d’avoir une armée à la pointe de l’innovation et de rester une puissance respectée à travers le monde.

Notes

(1) Décret de création de la DMA, le 5 avril 1961 (https://​www​.legifrance​.gouv​.fr/​a​f​f​i​c​h​T​e​x​t​e​.​d​o​?​c​i​d​T​e​x​t​e​=​J​O​R​F​T​E​X​T​0​0​0​0​0​0​6​7​3​9​9​7​&​c​a​t​e​g​o​r​i​e​L​i​e​n​=id.

(2) Marie Récalde et Cédric Perrin, « Pour une DGA agile, au service des Armées », L’Hétairie, note no 27, 26 novembre 2018.

(3) Vœux aux Armées du 23 janvier 2018 (http://​www​.elysee​.fr/​d​e​c​l​a​r​a​t​i​o​n​s​/​a​r​t​i​c​l​e​/​d​i​s​c​o​u​r​s​-​d​u​-​p​r​e​s​i​d​e​n​t​-​d​e​-​l​a​-​r​e​p​u​b​l​i​q​u​e​-​e​m​m​a​n​u​e​l​-​m​a​c​r​o​n​-​v​-​u​x​-​a​u​x​-​a​r​m​e​es/).

(4) Anne Bauer, « Emmanuel Chiva, des biomathématiques à la défense », Les Échos, 22 novembre 2018.

(5) Nathan Gain, « L’AID en quête de textes fondateurs », Forces Opérations Blog, 22 février 2019 (http://​forcesoperations​.com/​l​a​i​d​-​e​n​-​q​u​e​t​e​-​d​e​-​t​e​x​t​e​s​-​f​o​n​d​a​t​e​u​rs/).

(6https://​www​.defense​.gouv​.fr/​d​g​a​/​a​c​t​u​a​l​i​t​e​/​l​e​-​d​g​a​-​e​t​-​l​e​-​c​e​m​a​-​s​i​g​n​e​n​t​-​l​e​-​g​u​i​d​e​-​d​-​a​p​p​l​i​c​a​t​i​o​n​-​d​e​-​l​a​-​n​o​u​v​e​l​l​e​-​v​e​r​s​i​o​n​-​d​e​-​l​-​i​n​s​t​r​u​c​t​i​o​n​-​m​i​n​i​s​t​e​r​i​e​l​l​e​-​d​e​-​c​o​n​d​u​i​t​e​-​d​e​s​-​o​p​e​r​a​t​i​o​n​s​-​d​-​a​r​m​e​m​ent.

Légende de la photo en première page : Maquette du futur Eurodrone. Les drones MALE sont emblématiques des retards pris du fait de la complexité des relations entre acteurs. (© V. Almansa/Dassault Aviation) 

Article paru dans la revue DSI n°141, « Syrie-Irak : l’après-État islamique », mars-avril 2019.

Bienvenue sur Areion24.news.
Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions internationales et stratégiques (chercheurs, universitaires, etc.) et publiés dans les magazines Diplomatie, Carto, Moyen-Orient et DSI.

Dans notre boutique

et, ut efficitur. neque. lectus Aliquam
Votre panier
Areion24.news

GRATUIT
VOIR