Magazine DSI HS

La brigade des forces spéciales air

La Brigade des forces spéciales air (BFSA), récemment créée lors de la restructuration des moyens spéciaux de l’armée de l’Air et de l’Espace en 2020, est un groupement d’unités plus ou moins anciennes et très expérimentées dans la conduite des opérations spéciales, et dont le niveau d’excellence est largement reconnu tant au sein du Commandement des opérations spéciales (COS) qu’auprès de leurs homologues étrangers.

L’histoire des Forces spéciales air (FSA) remonte à l’Algérie, avec la création en 1956 des Commandos parachutistes de l’air (CPA) numéros 10, 20 et 30. Ces unités entérinent l’emploi conjugué de commandos et d’hélicoptères en complément des moyens aériens, qui prévaut encore largement aujourd’hui pour une large part des opérations spéciales. Elles seront suivies par les CPA 40 et CPA 50, avant que ces cinq unités ne soient regroupées, en 1957, au sein du Groupement de commandos parachutistes de l’air (GCPA). Ces commandos seront dissous après 1961 et ne seront pas réactivés avant les années 1990 : la création du COS intervient en 1992 et, le 1er janvier 1994, l’escadron de protection et d’intervention de l’armée de l’Air est alors rebaptisé Escadron d’intervention des commandos de l’air (EICA) au sein duquel sont rassemblés les appelés du contingent et les volontaires service long servant au sein des commandos parachutistes. Le mois suivant, le commando de l’air 30 est créé. Il reprendra l’appellation CPA 30 cinq ans plus tard, le 1er septembre 1999.

Les unités aériennes ont une histoire différente : la fin de la guerre d’Algérie entraîne une réorganisation des unités de voilures tournantes au sein de l’armée de l’Air. Ainsi, la 22e escadre est dissoute et ses éléments transférés dans deux escadrons, dont l’escadron d’hélicoptères 1/68 basé à Pau. En 1966, cette unité reprend les traditions de l’escadrille SAL 17, puis celles de la 2e escadre d’hélicoptères avec le nom « Pyrénées ». En 1972, elle est transférée sur sa base actuelle, à Cazaux, et en 1975, elle prend l’appellation EH 1/67 Pyrénées.

De son côté, l’escadron de transport 3/61 Poitou, créé en 1945, sera de la partie lors de l’opération « Bonite » à Kolwezi, où il assurera le largage du 2e REP. Il faudra ensuite attendra les années 1990 pour voir émerger peu à peu ses prérogatives actuelles : c’est à partir de 1993 que sera créé au sein de l’ET 3/61 un Groupe opérations spéciales transport (GOST), qui va mettre au point des modes d’action non conventionnels et les utiliser au Rwanda en 1994 puis aux Comores l’année suivante. Le GOST préfigure ce que deviendra en quelques années cette unité unique au sein des armées françaises et indispensable aux opérations spéciales.

La création du COS en 1992 sera l’occasion de structurer la colonne vertébrale des FSA autour du CPA 10, de l’EH 1/67 Pyrénées et de l’ET 3/61 Poitou. La Yougoslavie sera le théâtre d’une chasse aux criminels de guerre, où les unités RESCO (Recherche et sauvetage au combat) seront également mises à contribution. L’Afghanistan, avec les opérations « Arès » et « Pamir », sera lui aussi un théâtre d’engagement où va se développer en profondeur toute l’expertise des FSA. La pleine capacité opérationnelle de l’EH 1/67 Pyrénées a été certifiée par le général commandant le COS le 31 septembre 2018, au terme d’une montée en puissance de trois ans.

Une restructuration en profondeur

En septembre 2020, la création de la BFSA a concrétisé la volonté d’un meilleur commandement des unités spéciales de l’Armée de l’Air et de l’Espace (AAE), ainsi que d’un dialogue plus facile et rapide entre le COS et les FSA. Cela a été également l’occasion d’accroître le volume de forces pour répondre au besoin en ressources humaines et soulager certaines unités, très sollicitées depuis trop longtemps. La structure a pris de l’ampleur depuis la création des FSA : au CPA 10 se sont ajoutés les CPA 20 et CPA 30, et si les deux unités aériennes sont toujours les mêmes, d’autres entités ont été intégrées à la BFSA pour mieux en fluidifier l’organisation.

La structure a évolué avec une répartition en deux forces distinctes : la Force commando air (FCA) regroupe à Orléans le CPA 10, le CPA 30, le CASV (Centre air de saut en vol) et un détachement du CPOCAAE (Centre de préparation opérationnelle au combat de l’armée de l’Air et de l’Espace). En parallèle, la Force de protection air (FPA) comprend le CPA 20, unité spécialiste de la mission de force protection, et les Escadrons de protection (EP) chargés de la sécurité sur les bases. À ces deux forces s’ajoutent également des centres de formation spécialisée tels que le CFSS (Centre de formation à la survie et au sauvetage), le CPOCAAE et le détachement CFA de la direction générale de la formation militaire. Ainsi, la BFSA a intégré aux forces spéciales les CPA 20 et CPA 30, jusque-là employés dans le domaine conventionnel et qui constituent historiquement un vivier de recrutement pour le CPA 10. Cela procède d’une élévation du niveau de préparation et des compétences de ces CPA, tout en permettant l’accroissement du volume de force que l’AAE peut engager au profit du COS si le besoin s’en fait sentir.

L’ET 3/61 Poitou est composé de trois escadrilles : la F118 (sur C‑130 Hercules), la F119 (sur C‑160 Transall puis A400M) et la F121 (sur DHC‑6 Twin Otter), après une réorganisation de ses moyens en 2006 afin d’en faire la seule unité de l’AAE à mettre en œuvre des appareils destinés aux opérations spéciales. L’EH 1/67 Pyrénées est devenu la plus grosse unité d’hélicoptères de l’AAE et comporte plusieurs particularités, notamment le fait d’aligner des personnels de l’armée de Terre et de la Marine en son sein depuis que la mission RESCO est devenue interarmées et de contribuer au groupe aéronaval embarqué avec ses appareils et équipages. Il comprend aussi l’ETO (Escadrille de transformation opérationnelle) sur hélicoptère moyen, rattachée au centre d’instruction des équipages d’hélicoptères. L’EH 1/67 opère maintenant sur H225M Caracal, dont il possède dix exemplaires, les Puma ayant été transférés à l’EH 1/44 Solenzara à partir de 2017.

Lectures offertes

Lectures offertes

Afin de permettre une meilleure compréhension des évènements qui frappent aujourd'hui l'Ukraine, nous partageons GRATUITEMENT les derniers numéros des nos magazines DIPLOMATIE et DSI consacrés à la géopolitique et aux forces militaires russes. Bonne lecture !

Bienvenue sur Areion24.news,
le portail d'information dédié aux relations internationales et aux questions de Défense des publications d'Areion Group. Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions géopolitiques et stratégiques publiés dans nos différents magazines.

Votre panier